Rencontre Cour constitutionnelle – Cos-Lépi: Diligences pour une présidentielle inclusive

Par Anselme Pascal AGUEHOUNDE,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Rencontre Cour constitutionnelle – Cos-Lépi: Diligences pour une présidentielle inclusive


Les préalables se poursuivent dans le cadre de l’élection présidentielle d’avril prochain. Le président de la Cour constitutionnelle, Joseph Djogbénou a reçu en audience, vendredi 20 novembre dernier, le bureau du Conseil d’orientation et de supervision de la Liste électorale permanente informatisée (Cos-Lépi).

LIRE AUSSI:  Joseph Djogbénou : « Nos rues ne peuvent plus être exposées à l’expression de la foi »

Il y a des cartes Lépi qui sont arrivées à expiration et cela agite déjà l’opinion publique mais le président du Cos-Lépi rassure. Tout se fait pour que les citoyens remplissant les conditions légales pour voter, puissent exprimer leurs suffrages. « Nous sommes venus voir comment faire pour que tous les citoyens jouissent de leur droit de vote… La liste que nous sommes en train d’établir va conduire à l’élection présidentielle de sorte que tous les citoyens puissent voter… Nous avons pris conseils auprès du président de la Cour constitutionnelle », informe à sa sortie d’audience, Gilbert Bangana, président du Cos-Lépi.

A l’occasion, le bureau du Cos-Lépi était accompagné du président de l’Agence nationale de traitement. Face à la presse, Gilbert Bangana précise que l’importance de la Cour constitutionnelle dans la vitalité de la démocratie n’est plus à démontrer. La Cour étant garant du respect de la Constitution et des droits fondamentaux. « Après notre prestation de serment le 6 août dernier, il était bon que nous venions discuter avec le président de la Cour constitutionnelle de ce que nous faisons…Vous savez que le Cos-Lépi est une institution ad hoc chargée de la gestion de la Lépi. En tant que tel, le Cos doit être confronté à des questions de droit. Et la Cour constitutionnelle est une référence », a laissé entendre le président du Cos-Lépi. A l’en croire, le président de la Cour constitutionnelle a été ouvert et franc. Il attend du Cos-Lepi, le bon accomplissement de sa mission.

LIRE AUSSI:  Législatives inclusives et apaisées: La Cstb suggère l’abrogation des lois électorales