Rencontre des douze préfets à Lokossa: L’évolution des projets à impact social sous revue

Par Désiré C. VIGAN A/R Mono Couffo,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Rencontre des douze préfets à Lokossa: L’évolution des projets à impact social sous revue

Rencontre des douze préfets à Lokossa

Le ministre de la Décentralisation et de la Gouvernance locale et son collègue de l’Intérieur et de la Sécurité publique ont lancé jeudi 16 septembre dernier, à Lokossa, les travaux de la conférence des préfets pour le compte de cette année. Outre la qualité des prestations des administrations départementales et communales, les préfets se sont penchés aussi sur l’évolution de quelques projets gouvernementaux.

LIRE AUSSI:  Carnet noir: Le général de brigade Robert Sèwadé a cassé la pipe

La mise en œuvre de certains projets conçus par le gouvernement pour soulager les populations à la base ainsi que le relèvement de la qualité des prestations des administrations départementales et communales préoccupent la conférence des préfets des douze départements réunis à Lokossa.
Relativement aux projets dont les impacts positifs sont attendus sur les populations, Raphaël Akotègnon, ministre de la Décentralisation et de la Gouvernance locale, précise qu’il s’agit, entre autres, du projet de sédentarisation de l’élevage de gros ruminants et du Projet d’appui aux communes et communautés pour l’expansion des services sociaux (Projet access). Retiennent également l’attention, au dire du ministre Akotègnon, l’état des lieux du projet de maillage du territoire national en centres de secours de sapeurs-pompiers ainsi que le rôle et les responsabilités du préfet de département dans la mise en œuvre du Fonds national de réponse aux catastrophes. En plus, le ministre ajoute que les préfets se pencheront également sur le niveau de mise en place des unités locales de promotion de l’emploi et sur ce qui a été fait dans le cadre de la création des comités locaux d’insertion et de développement économique.
Cette activité d’appropriation se justifie, selon lui, par le fait que les préfets ont « la charge de coordonner les interventions de l’Etat dans le cadre de la mise en œuvre des politiques publiques au niveau déconcentré et d’harmoniser lesdites interventions avec les actions pertinentes de développement programmées par les communes ».
Mais autant la revue des projets gouvernementaux paraît importante pour le ministre, autant il en a appelé à l’évaluation des prestations au niveau des administrations départementales et communales. L’objectif, retient-il, c’est de relever les difficultés éventuelles qui plombent le bon fonctionnement des administrations visées afin d’envisager des solutions idoines qui guideront les prochaines actions du ministère.

LIRE AUSSI:  Inauguration d’un institut de formation et de production agropastorale: Le diocèse de Lokossa et l’Ong Afrique Bien-être soutiennent l’auto-emploi

Covid-19 et sécurité

Concernant le contexte sanitaire dans lequel se tient la présente rencontre, le ministre Raphaël Akotègnon n’a pas manqué de saisir l’occasion pour recommander aux préfets de ne pas baisser la garde en matière de sensibilisation à la vaccination contre la Covid-19 et au respect des gestes barrières.
Cette exhortation sera appuyée par le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique, Alassane Seïdou, qui rappelle que les préfets ont un rôle important à jouer dans le respect strict des mesures prises à la dernière séance du Conseil des ministres face à la résurgence de la Covid-19. Pour lui, le renversement de la timide tendance à la vaccination des populations des campagnes et des villes nécessite un peu plus l’implication des préfets. Lesquels ont été également appelés à s’investir davantage sur le front de la sécurité des personnes et des biens.
Dépositaires de la force publique au niveau des départements, ils doivent, à quatre mois de la fin de l’année, redoubler d’effort aux fins de combattre au mieux l’insécurité, a préconisé le ministre Alassane Seïdou. Cette période des fêtes de fin d’année, souligne-t-il, étant souvent perturbée par des individus malintentionnés.
A l’échelle du département du Mono, les initiatives prises ainsi que les perspectives ont été présentées par le préfet Bienvenu Milohin dans son mot de bienvenue. Concernant les inondations, la lutte contre la Covid-19, l’éducation, la sécurité et la gouvernance des communes, le préfet et ses collaborateurs ont fait état des efforts fournis.

LIRE AUSSI:  Fête de noël en faveur des enfants démunis de Grand-Popo: L’Ong Enfance Solidarité en appui aux ménages vulnérables

——————– Rencontre chef de l’Etat-préfets en vue ————-

Les pratiques qui impactent négativement la gouvernance des communes ne sont pas du goût du gouvernement qui a décidé de prendre le taureau par les cornes. Le processus de décentralisation va faire sa mue de fond en comble.
« Il sera procédé à une réforme structurelle du secteur de la décentralisation », a précisé à la cérémonie de lancement de la conférence des préfets, le ministre de la Décentralisation et de la Gouvernance locale, Raphaël Akotègnon. Il poursuit que l’effet visé, c’est d’améliorer la gouvernance et de créer une dynamique de valorisation des potentialités dont recèlent les communes. Et pour préparer les animateurs à cette éventualité synonyme d’un grand bouleversement, le ministre leur souffle :
« Vous serez incessamment entretenus, vous et les maires, par le chef de l’Etat sur les grandes orientations de cette réforme. Cette rencontre permettra de vous préparer aux prochaines mutations de notre administration territoriale afin de créer les conditions de son efficacité ». Pour le ministre, l’accompagnement des préfets et des maires sera indispensable pour le nouveau processus. Mais, nuance-t-il, « il nous faut plus de détermination et d’engagement pour créer les conditions propices à la réalisation des objectifs de développement ».

LIRE AUSSI:  En garde à vue pour affaire de 8 millions: Le maire Pierre Adéchi libéré