Rencontre du ministre Raphaël Akotègnon avec les préfets: L’administration au diapason des exigences du Bénin révélé

Par Josué F. MEHOUENOU,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Rencontre du ministre Raphaël Akotègnon avec les préfets: L’administration au diapason des exigences du Bénin révélé

Rencontre du ministre akotegnon avec les prefets

Concertation, esprit d’équipe, vision partagée pour relever les défis du secteur pour le bonheur des populations… La décentralisation sous le ministre Raphaël Akotègnon est partie pour connaître de nouveaux jours. Mardi 8 juin à Cotonou, les préfets ont eu droit à des échanges qui instaurent le nouveau cadre de la gouvernance locale au Bénin.

LIRE AUSSI:  5e arrondissement de Cotonou: Les pêcheurs de Xwlacodji appelés à vider les lieux

Le ministre de la Décen- tralisation et de la Gouvernance locale, Raphaël Akotègnon avait à ses côtés, ce mardi 8 juin, pour une séance d’échanges, de concertation et de prise de contact, les préfets des 12 départements. Ceux-ci ont tous répondu à l’appel de leur autorité de tutelle pour prendre langue avec lui et ouvrir une nouvelle page de la gouvernance locale. Cette rencontre, la première du genre pour le compte du second quinquennat du chef de l’Etat, est aussi la première sous l’ère Akotègnon. L’occasion était donc toute trouvée par le nouveau ministre pour rappeler à ses premiers collaborateurs, ce que doivent être désormais les circonscriptions administratives. Prise de contact certes, mais aussi cadre de concertation pour situer les nouveaux préfets dans leurs rôles et responsabilités, puis échanges tant sur la vie et le fonctionnement des départements que pour apprécier le processus de décentralisation et de déconcentration, a annoncé le ministre à l’entame de la séance.
« La bonne administration du territoire est une mission déterminante qu’il faut assumer avec engagement et loyauté en créant les conditions propices à la réalisation des objectifs de développement de notre pays », a aussi indiqué le ministre Raphaël Akotègnon. « Nous devons aller vers une administration territoriale de notre pays capable de se hisser au diapason des exigences du Bénin révélé et où le rôle prépondérant du préfet doit être réaffirmé et respecté », insiste-t-il par ailleurs. Cela témoigne de la nécessité de la réforme de l’administration territoriale en cours, justifie-t-il. Le département étant le cadre territorial de mise en œuvre des politiques publiques, il se doit d’être le terrain fertile de l’expression de la décentralisation. C’est pourquoi, fait observer le ministre, « nous devons mettre l’accent sur une coordination efficace des interventions de l’Etat dans les départements et sur l’enracinement de la démocratie notamment sur des projets structurants pour les communautés à la base ».
Ces préalables élucidés, il s’est également fait le devoir de dévoiler ses attentes. Celles-ci reposent surtout sur la méthode de travail d’abord au niveau des préfets, ensuite entre les préfets et lui. Cette méthode de travail, le ministre la veut rationnelle, participative et constamment évaluée à l’aune des actions administratives et de développement. L’obligation de compte rendu, il en fait un devoir capital pour chacun des 12 préfets.
Il a profité de cette séance pour mettre à la disposition des nouveaux préfets, des outils de travail notamment la loi sur les unités administratives et un recueil des textes de loi sur la décentralisation. Toujours dans la logique de doter les préfets des instruments indispensables à leurs fonctions, deux communications leur ont été présentées. La première sur
« Rôle et responsabilités du préfet dans le contexte de la réforme de l’administration territoriale » et la seconde sur le plan départemental de coordination des actions de développement.

LIRE AUSSI:  Projet emploi jeunes : Les bénéficiaires de l’Ouémé/Plateau reçoivent leurs subventions