Rencontre Patrice Talon avec les membres de l’Union islamique du Bénin: Le langage de vérité du président de la République

Par Pintos GNANGNON,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Rencontre Patrice Talon avec les membres de l’Union islamique du Bénin: Le langage de vérité du président de la République


Rencontre Patrice Talon avec les membres de l’Union islamique du Bénin

Le président de la République, Patrice Talon a reçu, ce jeudi 22 février au palais de la présidence, les membres du bureau provisoire de l’Union islamique du Bénin. Avec ses hôtes, le président Patrice Talon a discuté de questions d’intérêt national comme il l’a fait avec les autres responsables de confessions religieuses.

LIRE AUSSI:  Obsèques du président Mathieu Kérékou: Le Conseil communal de Natitingou pour des préparatifs diligents

Dès le début des échanges, le président de la République a remercié ses hôtes pour le rôle qu’ils jouent, et surtout, il leur a exposé le contenu des réformes qu’il a engagées depuis quelques mois et qui ne sont pas comprises de ses concitoyens, et les raisons qui les ont motivées.
Patrice Talon a toutefois rassuré les membres du bureau de l’Union islamique du Bénin de la bonne foi du gouvernement qui tient à balayer la maison commune pour qu’elle soit agréable à vivre. «  Les dirigeants n’ont pas vocation à changer chaque Béninois en un être parfait, mais d’œuvrer à ce que le comportement de chacun ne soit pas préjudiciable à la vie en commun ; en favorisant l’émergence des valeurs… Le rôle des dirigeants est de bien gérer ce que la nation leur a confié pour l’intérêt général », soutient le chef de l’Etat.
C’est pourquoi, martèle-t-il, quand nous faisons le constat de notre responsabilité collective dans la situation du pays, surtout les élites, et qu’on a l’avantage, l’opportunité, la grâce d’être là où on peut agir pour réparer, corriger, ce n’est pas bien d’y renoncer pour son confort personnel. Il a rappelé une phrase qu’il a prononcée pendant la campagne présidentielle et à travers laquelle il affirmait qu’il sait comment trouver l’argent, et qu’il connaît le chemin par lequel passer pour améliorer nos conditions de vie. Ce chemin, selon lui, c’est celui du travail.
Patrice Talon n’a pas manqué de préciser à ses interlocuteurs que le Bénin est le pays qui a le plus de patrimoine touristique en Afrique et que le tourisme est une mine d’or.
Concernant les évacuations sanitaires, il a dit être au courant des reproches qu’on lui fait et que, malgré cela, il a décidé de ne plus autoriser les évacuations sanitaires et qu’à long terme, il a l’ambition de les supprimer carrément, pour construire un hôpital de référence internationale, tout ceci pour économiser de l’argent pour le Bénin, pour améliorer la vie du plus grand nombre. Les évacuations, dira-t-il, se limiteront aux cas urgents.
Le président de la République a réaffirmé sa conviction que le Bénin est un pays béni, ce qui, dit-il, le motive et l’amène à faire des efforts, sinon il aurait pu baisser les bras.
Ses hôtes lui ont témoigné leur reconnaissance pour les efforts qu’il déploie pour redresser le pays.
Ils ont rappelé qu’un bon musulman a le devoir d’obéir aux lois de Dieu et surtout de respecter l’autorité établie et les décisions prises par lui.
L’Union islamique du Bénin souhaite la mise en place d’un Comité regroupant toutes les confessions religieuses, et à défaut avec l’Uib.
Une proposition qui a reçu l’assentiment du chef de l’Etat qui a précisé que c’est le sens qu’il faut donner aux rencontres initiées avec les confessions religieuses?

LIRE AUSSI:  Participation aux législatives 2023: Six partis politiques autorisés par la Cena

Rapport de Transparency international sur indice de perception de la corruption: Le Bénin gagne 10 places

86e rang/180 pays évalués contre le 95e rang/176 pays évalués en 2016 selon le rapport 2017 de TI.
Cette performance (dix places gagnées et alors que le nombre de pays évalués est plus important que ceux de l’année dernière) montre bien que les efforts des autorités, du gouvernement en particulier pour favoriser la bonne gouvernance et assainir les finances publiques portent leurs fruits. C’est donc une reconnaissance à l’international de la qualité de la gouvernance et des efforts du président Talon. Nous y reviendrons?