Renforcement de la protection des données à caractère personnel: Les lauréats du jeu-concours de graphisme primés

Par Isidore Alexis GOZO (gozoalexis6@gmail.com),

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Renforcement de la protection des données à caractère personnel: Les lauréats du jeu-concours de graphisme primés

Les lauréats

Le jeu-concours de graphisme sur le renforcement de la protection des données à caractère personnel a connu son dénouement, vendredi 30 juillet dernier à Cotonou. Initié par l’Organisation pour la défense des droits de l’homme et des peuples (Odhp) en partenariat avec l’Association des utilisateurs des technologies de l’information et de la communication (Asutic), ce jeu concours entre dans le cadre de la campagne de sensibilisation pour le renforcement de la protection des données à caractère personnel.

LIRE AUSSI:  Economie : Standard & Poor’s maintient la note B+ du Bénin


‘’Le graphisme et l’utilisation des données à caractère personnel’’, c’est autour de ce thème qu’a été organisé le jeu-concours sur le renforcement de la protection des données à caractère personnel dont la finale s’est tenue, vendredi 30 juillet dernier. Cette première édition qui a connu une large participation de la jeunesse a permis de retenir les trois meilleurs sur la base de l’évaluation de leur production par le jury. Il s’agit d’Aboudou Abiala, Audrey Hounkpatin et Mardochée Fesso, respectivement premier, deuxième et troisième. Ils ont reçu des mains des autorités des trophées et attestations.
Ndiaga Gueye, président de l’Association des utilisateurs des technologies de l’information et de la communication (Asutic), relève que l’Afrique est en retard en matière de renforcement de la protection des données personnelles. Le plus urgent pour lui est que le gouvernement du Bénin de même que certains Etats africains prennent des initiatives pour la ratification de la Convention de Malabo.
Maître Aboubakar Baparapé, président de l’Organisation pour la défense des droits de l’homme et des peuples, affirme que la campagne de sensibilisation lancée, le 20 avril dernier, a eu un large écho dans les pays. « Les audiences que nous avons eues avec les différentes autorités dans ce cadre ont permis de savoir que la Convention de Malabo et sa ratification préoccupent les autorités politiques et les institutions en charge des données à caractère personnel», fait-il savoir. La confirmation en a été faite, à l’en croire, à l’audience avec le président de l’Assemblée nationale, Louis Vlavonou. Ce dernier a montré les efforts faits pour la prise des textes législatifs et réglementaires pour se conformer à la Convention de Malabo quoique non ratifiée. Il note que le président de l’Assemblée nationale a promis d’œuvrer avec ses collègues députés pour la prise de la loi de ratification. Mais il constate que, malgré les grands efforts faits pour la ratification et la conformité des lois internes à la convention, il y a encore à faire pour le respect des droits et la protection des données à caractère personnel. Maître Aboubakar Baparapé appelle les acteurs de la société civile à s’organiser pour être présents là où se discutent et se prennent les lois pour ne pas se voir imposer après coup les lois qui ne respectent pas les droits humains.

LIRE AUSSI:  Mauvaise gestion des cantines scolaires: 17 directeurs d’école sanctionnés