Renforcement de la santé de la reproduction : Boni Yayi pose la première pierre de l’HOMEP

Par LANATION,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Renforcement de la santé de la reproduction : Boni Yayi pose la première pierre de l’HOMEP


Il n’y aura plus désormais un seul hôpital dédié aux soins obstétricaux et pédiatriques au Bénin. A part Cotonou qui abrite depuis des décennies l’Hôpital de la mère et de l’enfant Lagune (HOMEL), Porto-Novo, la capitale aura aussi à Louho dans le cinquième arrondissement son HOMEP. « La construction de cet hôpital viendra surtout désengorger le centre hospitalier départemental de Porto-Novo, servira de cadre de formation pour les étudiants de la Faculté de médecine et va desservir les populations de la zone d’Adjarra, Misserété et de la Vallée qui n’ont pas encore un hôpital de zone », fait observer Moukaram Badarou, préfet des départements de l’Ouémé et du Plateau. La pose de la première pierre de l’ouvrage par le président de la République marque la concrétisation d’un partenariat entre le Bénin et l’Etat du Qatar dans le secteur de la santé. « Les populations du Bénin méritent une bonne vie. Cet hôpital viendra améliorer le secteur de la santé et nous allons achever les travaux dans les plus brefs délais », indique Mohamed Jaber Al-Kuwari, ambassadeur du Qatar près le Bénin qui rassure que l’édifice répondra aux normes internationales. Le montant global de ce projet inscrit à la Table ronde de Paris, est estimé à 15 milliards de francs CFA, entièrement financé par l’Emirat du Qatar. L’hôpital sera constitué de 150 lits dont 100 d’hospitalisation, avec un plateau technique moderne doté d’équipements de dernière génération.

LIRE AUSSI:  Reconnaissance aux amis de l’ambassade du Venezuela : Le quotidien «La Nation» doublement honoré

Fulbert Gero Amoussouga, ministre en charge des OMD et des ODD souligne que le projet de construction de l’Hôpital de la mère et de l’enfant de Porto-Novo s’inscrit dans la dynamique de doter le Bénin des pôles d’excellence en matière de services de santé à moindre coût dans la perspective de la mise en œuvre du Régime d’assurance maladie universelle (RAMU). Dans le même temps, poursuit-il, il permet de rapprocher le pays des Objectifs du Millénaire pour le développement en matière d’amélioration de la santé humaine.
«C’est un nouveau départ, s’agissant de ce projet que vous avez voulu à Louho. Il s’agit d’une zone appropriée parce que les habitants ont besoin d’être renforcés en matière de sécurité humaine », déclare le président de la République. Boni Yayi indique que l’emplacement de l’ouvrage permet d’assurer la jonction avec les villages lacustres de la Vallée. Toujours en faveur de ce département, le chef de l’Etat annonce la négociation en cours avec la coopération chinoise pour la construction d’un hôpital de zone dédié aux communes d’Adjarra, d’Avrankou et d’Akpro-Misserété. Il n’occulte pas le projet de construction d’un hôpital de zone à Adjohoun sous financement turc. «Dans notre quête pour renforcer la sécurité de notre peuple, il nous faut des infrastructures sanitaires. Car, investir dans l’homme, c’est régler la question de développement une fois pour toute», conclut-il.