Renforcement des effectifs des forces de défense et de sécurité: La formation de 1 696 recrues lancée à Bembèrèkè

Par Maurille GNASSOUNOU A/R Borgou-Alibori,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Renforcement des effectifs des forces de défense et de sécurité: La formation de 1 696 recrues lancée à Bembèrèkè

Les Ministres Alassane Séidou et Fortunet Nouatin passant en revue les troupes

Des recrues pour la Police républicaine, les Eaux, Forêts et Chasse, puis l’Armée béninoise sont en formation, depuis vendredi 25 novembre dernier au Centre de formation militaire de Bembèrèkè. C’est après une cérémonie de lancement coprésidée par le ministre délégué auprès du président de la République, chargé de la Défense nationale et le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique.

LIRE AUSSI:  Enseignement et formation techniques et professionnels: Un projet pour la mise en œuvre de la stratégie nationale

Très prochainement, l’effectif de la Police républicaine comptera de nouveaux fonctionnaires et ceux des Eaux, Forêts et Chasse puis de l’Armée, de nouveaux agents ou éléments. En témoigne la présence des recrues au Centre de formation militaire (Cfm) de Bembèrèkè. C’est le ministre délégué auprès du président de la République, chargé de la Défense nationale, Alain Fortunet Nouatin, et le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique, Alassane Seidou, qui ont lancé leur formation, vendredi 25 novembre dernier à Bembèrèkè.
Depuis quelque temps, le Cfm de Bembèrèkè est toujours plein. Présentement, ce sont 1 696 jeunes recrues, élèves agents de police, militaires et élèves gardes forestiers issus des 12 départements du Bénin qui y sont. C’est pour être formés au métier des armes ou servir sous le drapeau. Parmi eux, figure une première vague d’environ 1 300 élèves agents de police recrutés pour le compte de l’année 2022.
« En autorisant le recrutement de ces jeunes gens, le président de la République et son gouvernement ont voulu donner aux forces de défense et de sécurité, entre autres moyens, des ressources humaines, premier maillon indispensable du système de défense du territoire et gage de la dispensation de la sécurité des personnes et des biens, condition sine qua non pour asseoir une économie durable », a indiqué le ministre Alain Fortunet Nouatin.
Le commandant du centre, colonel Henri Tozé abondera dans le même sens. En effet, à travers ces recrutements et formations à la Police républicaine et dans les autres corps de métiers des forces de défense et de sécurité au Bénin, il faut voir, selon lui, la volonté du gouvernement de renforcer le sentiment de quiétude au sein des populations. « Plaise à Dieu, dans 90 jours, ces jeunes recrues se retrouveront devant vous ici, pour leur présentation au drapeau », a-t-il confié. Mais avant, rassure-t-il,
ils apprendront, sous la houlette du personnel d’encadrement, les fondamentaux de l’art militaire dans les différents modules. Il s’agit d’une formation commune de base qui, entre autres, portera sur la culture militaire générale, le règlement militaire, la topographie, le combat, l’armement, l’instruction sur le tir.

LIRE AUSSI:  Procès des grossistes répartiteurs de médicaments : Le jugement attendu pour le 13 mars prochain