Renforcement des relations bilatérales: Nasser Bourita échange avec son homologue togolais

Par Isidore Alexis GOZO (gozoalexis6@gmail.com),

  Rubrique(s): International |   Commentaires: Commentaires fermés sur Renforcement des relations bilatérales: Nasser Bourita échange avec son homologue togolais


 

Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, et Robert Dussey, ministre des Affaires étrangères, de l’Intégration africaine et des Togolais de l’extérieur, réaffirment leur engagement à renforcer davantage leurs liens de coopération. C’est en marge de la première réunion ministérielle des Etats africains Atlantiques tenue mardi 7 juin dernier à Rabat.

LIRE AUSSI:  Japon: A la recherche de survivants après les deux coulées de boue géantes

Le Royaume du Maroc et la République du Togo renforcent leurs liens de coopération. En marge de la première réunion ministérielle des Etats africains Atlantiques tenue, le 7 juin dernier à Rabat, Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, et Robert Dussey, ministre des Affaires étrangères, de l’Intégration africaine et des Togolais de l’extérieur, ont eu des discussions au cours desquelles ils se sont félicités de l’excellence des liens d’amitié et de solidarité existant entre les deux pays et ont exalté la qualité des sentiments d’estime et de respect qui caractérisent les relations entre leurs chefs d’Etat.
Au cours des échanges, Robert Dussy a évoqué la question du Sahara marocain. Il a rappelé le soutien du Togo à l’intégrité territoriale du Royaume du Maroc et salué les efforts de l’Organisation des Nations unies comme cadre exclusif pour parvenir à une solution réaliste, pratique et durable au différend autour du Sahara. Il a aussi réaffirmé l’appui du Togo à l’Initiative du plan d’autonomie présentée par le Royaume du Maroc, qui constitue la seule et unique solution crédible et réaliste à la résolution de ce différend. Dans le même sens, il a exprimé l’appui de la République togolaise à la recherche d’une solution durable qui préserve l’intégrité territoriale, l’unité et la souveraineté du Royaume du Maroc, sous l’égide exclusive de l’Organisation des Nations unies et dans le respect de la décision 693 du Sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union africaine de juillet 2018.
Pour sa part, Nasser Bourita s’est réjoui de la participation de la République du Togo à la Conférence ministérielle de soutien à l’initiative d’autonomie sous la souveraineté du Maroc qui s’est tenue virtuellement le 15 janvier 2021, à l’invitation du Royaume du Maroc et des Etats-Unis d’Amérique.

LIRE AUSSI:  Burkina Faso: Zoom sur le général Gilbert Djendjeré, auteur du putsch

Intensifier et diversifier la coopération

Les deux ministres ont aussi insisté sur l’impératif du respect des normes et procédures au sein des organes de l’Union africaine et réaffirmé la pertinence de la décision 693 du sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union africaine de Juillet 2018, qui a consacré l’exclusivité de l’Onu en tant que cadre pour la recherche d’une solution au conflit régional autour du Sahara marocain. En ce qui concerne la coopération maroco-togolaise, les deux ministres se sont réjouis de l’ouverture de l’Ambassade du royaume du Maroc à Lomé en octobre 2021 et la nomination du chef de la mission diplomatique marocaine en avril 2022. Ils ont également réaffirmé leur ferme volonté de tout mettre en œuvre en vue de raffermir davantage leurs relations, d’intensifier et de diversifier leur coopération dans tous les secteurs porteurs. Ils ont convenu de renforcer davantage une coopération Sud-Sud ambitieuse à travers un partenariat englobant les domaines d’intérêt commun. Ce partenariat doit également s’appuyer sur l’échange d’expériences ainsi que sur une politique plus volontariste des hommes d’affaires des deux pays.
Sur le plan économique, ils ont souligné que le volume des échanges commerciaux reste en deçà de l’excellence des relations politiques et ont appelé à les dynamiser davantage, notamment, avec des importations marocaines composées de combustibles minéraux, de café, de coton, des fruits tropicaux, entre autres, et essentiellement des exportations d’engrais, de produits alimentaires, de papier et de câbles électriques. Sur le plan des investissements, les deux ministres se sont réjouis de la présence du Maroc au Togo à travers des investissements dans le secteur bancaire via l’implantation des filiales d’Attijariwafabank, de la banque Populaire et de Bank of Africa. A cet effet, les deux parties ont décidé de multiplier les missions d’hommes d’affaires pour prospecter d’autres opportunités de commerce et d’investissement et de créer un Conseil d’affaires maroco-togolais. Ils ont, pour finir, convenu de tenir à Rabat, dans les meilleurs délais possibles, la première session de la Commission mixte de coopération maroco-togolaise, à une date qui sera arrêtée d’un commun accord par voie diplomatique.