Renforcement et réhabilitation du réseau électrique dans le septentrion: Le gouvernement et Mca II réparent une injustice

Par Didier Pascal DOGUE,

  Rubrique(s): Non classé |   Commentaires: Commentaires fermés sur Renforcement et réhabilitation du réseau électrique dans le septentrion: Le gouvernement et Mca II réparent une injustice


En présence des autorités politico-administratives des départements de l’Atacora et de la Donga et des partenaires engagés dans le projet de renforcement du réseau électrique dans le Nord du Bénin, Dona Jean-Claude Houssou, ministre de l’Energie, a officiellement lancé, le projet de Renforcement et réhabilitation du réseau électrique. C’était vendredi 14 mai dernier à Natitingou.

LIRE AUSSI:  Densification du réseau électrique sur divers sites : le ministre de l’Energie apprécie les travaux

« Les injustices sont conjuguées au passé, les actions parlent, le silence est de mise ». C’est l’essentiel à retenir du message de Dona Jean-Claude Houssou, lors de la cérémonie de lancement du projet de renforcement et de réhabilitation du réseau de distribution de l’électricité à Natitingou, Tanguiéta, Cobly, Matéri, Datori, Batia, Porga, Kolokondé, Bassila, Alédjo, Penessoulou, Prèkètè, Tchaourou, N’Dali et Ouèssè. C’était vendredi 14 mai dernier à Natitingou. L’injustice réside dans le fait que le courant en provenance du Nigeria faisait un long détour avant de parvenir à Natitingou et dans les villes environnantes. Avec le lancement de ce projet et son exécution qui dure de mai à novembre 2021, cela sera conjugué au passé.
Dona Jean-Claude Houssou a même plaidé pour que l’entreprise en charge des travaux fasse diligence pour non seulement livrer des travaux de qualité conformes aux standards internationaux, mais également qu’elle anticipe, en gagnant des semaines sur le délai contractuel afin de réduire la durée des nuisances et autres pertes éventuelles aux clients.

LIRE AUSSI:  Tournée du chef de l’État dans les communes: Pourquoi l’argent ne circule plus…

En effet, comme l’a rappelé Gabriel Dégbègni, coordonnateur national du Mca II, le projet établi est destiné à rendre disponible, une énergie électrique efficace et fiable pour une croissance économique forte et durable. Selon lui, le renforcement et la réhabilitation du réseau électrique dans les départements de l’Atacora, Donga, du Borgou et des Collines s’inscrivent dans cette dynamique. Au total, a-t-il précisé, 780 km de réseaux seront touchés: notamment, 290 km autour de Batia, Natitingou, Tanguiéta, Matéri, Cobly, Dassari et Porga. 195 km dans les environs de Kolokondé, Bassila, Pénessoulou, Alédjo, Manigri, Prèkètè et 295 km autour de N’Dali, Sirarou, Boko, Komiguéa, Kilibo, Alafiarou, Tchaourou, Toui et Ouèssè.

Ainsi, relève le coordonnateur national du Mca II, il s’agira concrètement de « remplacer certains matériaux clés du réseau tels que les armements, les isolateurs, les transformateurs et même des poteaux abîmés par de nouveaux équipements plus fiables et de puissance plus élevée ». Cela permettra d’assurer la fiabilité du réseau, réduire les pertes techniques et le raccordement d’un plus grand nombre.
Des éléments technico-spécifiques confirmés par Narcisse Rambinga, responsable des travaux Natitingou et Paul Assogba, directeur général de Rmt Eiffage Bénin.

LIRE AUSSI:  59e session ordinaire des chefs d’Etat de la Cedeao: Talon et ses pairs préoccupés par la relance économique post-Covid 19

De quoi susciter la gratitude de Taté Ouindeyama, maire de Natitingou, et de Lydie Déré Chabi Nah, préfet de l’Atacora. Ces derniers sont rassurés de cette révolution majeure et confortable dans les prestations de la Sbee.
Pour Jacques Paradis, directeur général de la Sbee, des sacrifices sont nécessaires pour bénéficier d’un réseau moderne. Au terme des travaux, a-t-il rassuré, « nous passons de 20 à 33 kilovolts », un réseau moderne et renforcé. Avec une diminution des baisses de tension et des pannes de toutes natures dans un réseau plus stable.