Rentrée de la Chaire UNESCO des droits de la personne : Sous le signe des droits humains et du bien-être social

Par Site par défaut,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Rentrée de la Chaire UNESCO des droits de la personne : Sous le signe des droits humains et du bien-être social


La Chaire UNESCO des droits de la personne et de la démocratie de l’Université d’Abomey-Calavi a lancé, lundi 21 décembre, au « Chant d’oiseau » à Cotonou, ses activités académiques au titre de 2015. La cérémonie a été marquée par une conférence inaugurale sur le thème « Droits de l’Homme, bonne gouvernance et bien-être social » présenté par le professeur Paulin Hounsounon-Tolin, en présence du vice-recteur chargé des Affaires académiques de l’Université d’Abomey-Calavi, le professeur Maxime da Cruz.

LIRE AUSSI:  11e congrès de la Société africaine francophone de l’Ophtalmologie: L’œil et les pathologies générales au menu du conclave de Cotonou

Les activités académiques 2015-2016 de la Chaire UNESCO des droits de la personne et de la démocratie de l’Université d’Abomey-Calavi ont repris. Cette rentrée est placée sous le thème « Droits de l’Homme, bonne gouvernance et bien-être social ».
Selon le professeur Noël A. Gbaguidi, titulaire de la Chaire, à chaque rentrée, il est fait appel à un spécialiste pour donner une conférence inaugurale sur un sujet de préoccupation nationale. Cette année ne fait pas exception, a-t-il laissé entendre. Après avoir rappelé le thème de cette édition, il a précisé qu’il vise à mettre en exergue l’interaction entre les droits de l’Homme, la bonne gouvernance et le bien-être social. Selon lui, le thème pose la problématique de comment articuler au niveau de l’action publique les droits humains avec la bonne gouvernance pour que les individus se sentent bien. Le bien, a-t-il souligné, c’est le reste des droits socio-économiques de l’individu tels que se nourrir, se loger, se vêtir, se soigner, s’instruire et s’épanouir tout en se sentant en sécurité. La Chaire UNESCO, en tant que centre de formation, fait des droits humains son point focal, a tenu à préciser Noël A. Gbaguidi. « Les droits humains vont au-delà des libertés et recouvrent les droits socio-économiques. Et amener l’Etat à agir en les respectant, l’amènera nécessairement à bien gérer», a-t-il résumé, pour insister sur la problématique.
La conférence inaugurale a été présentée par le professeur Paulin Hounsounon-Tolin mais la rentrée a été lancée par le professeur Maxime da Cruz, vice-recteur chargé des Affaires académiques d’Abomey-Calavi ¦

LIRE AUSSI:  Suivi de projets communautaires : La Commission de l’Uémoa satisfaite des progrès du Bénin