Rentrée scolaire 2017-2018: Les apprenants traînent les pas à Parakou

Par Maurille GNASSOUNOU A/R Borgou-Alibori,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Rentrée scolaire 2017-2018: Les apprenants traînent les pas à Parakou


Les écoliers et élèves ont repris, ce lundi 18 septembre, le chemin des classes sur toute l’étendue du territoire national. Pour constater le démarrage effectif de cette rentrée scolaire 2017-2018 dans les établissements des enseignements maternel, primaire et secondaire, publics ou privés de Parakou, le préfet du Borgou, Djibril Mama Cissé, a effectué une descente sur le terrain.

LIRE AUSSI:  Cour d’appel : Ignace Sossou prend 6 mois de prison ferme et une amende de 500.000 F Cfa

Après environ deux mois de vacances, les classes ont repris depuis hier au Bénin. C’est pour s’assurer de l’effectivité de la rentrée dans son département, que le préfet du Borgou, Djibril Mama Cissé a rendu visite à plusieurs écoles et collèges. A ses côtés, il y avait les autorités de la municipalité, ainsi que les directeurs des deux différents ordres d’enseignement.
Il était, avec sa délégation, dans les écoles primaires publiques de Bawouéra, Abdoulaye Issa, de Wokodorou, au Ceg Titirou, au collège privé Roger Lafia et au lycée des jeunes filles et enfin au lycée Mathieu Bouké. L’occasion lui a permis de constater que la rentrée est effective. Qu’il s’agisse des écoliers, des élèves et de leurs enseignants, tous ont repris le chemin des classes.
La liste des anciens élèves et les emplois du temps par classe sont déjà affichés. Nombreux parmi les enseignants sont entrés en possession de leurs emplois du temps et certains étaient même en situation de classe avec leurs élèves dans la matinée d’hier. Ailleurs, ce sont les apprenants qui traînent les pas, alors que leurs enseignants sont présents et les attendent. En ce qui concerne les nouveaux et les transférés, ils continuaient à s’inscrire.
Partout où il est passé, le préfet a tenu à féliciter les membres du corps enseignant pour leur promptitude dans l’exercice de leur fonction. Ces derniers ont saisi l’occasion pour lui soumettre quelques doléances liées au manque de mobiliers dans les salles de classes et d’autres préoccupations. Il a promis rendre compte à qui de droit. Le préfet a ensuite invité les différents acteurs du système éducatif rencontrés, à jouer leur partition pour l’amélioration des résultats de fin d’année dans le Borgou aux différents examens. Quant aux parents d’élèves, il les exhortés au suivi rigoureux de leurs enfants?

LIRE AUSSI:  Commune à statut particulier : des mutations profondes à Abomey-Calavi