Reprise de l’élection du maire et de ses adjoints à Parakou: Le préfet reporte le processus à une date ultérieure

Par Maurille GNASSOUNOU A/R Borgou-Alibori,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Reprise de l’élection du maire et de ses adjoints à Parakou: Le préfet reporte le processus à une date ultérieure


Annoncée pour vendredi 7 août dernier, la reprise de l’élection du maire, de ses adjoints et des chefs d’arrondissements de Parakou n’a pas eu lieu. Du coup, le conseil municipal jusqu’ici contrôlé par le parti Forces cauris pour un Bénin émergent (Fcbe), avec comme maire, Aboubacar Yaya, continuera à jouer les prolongations.

LIRE AUSSI:  Campagnes électorales : Ambiance en demi-teinte dans l’Alibori

Après une brève séance avec les élus de la municipalité de Parakou, vendredi 7 août dernier,le préfet du Borgou, Djibril Mama Cissé, a fait reporter sine die l’élection du nouveau maire, de ses adjoints et des chefs d’arrondissement qui était pourtant programmée. Tous les conseillers élus sur les listes des partis Bloc républicain (Br) et Union Progressiste (Up) étaient présents sur les lieux. Du côté des Forces cauris pour un Bénin émergent (Fcbe), il y avait quelques absents.
D’après les explications du préfet, aucune liste de conseillers proposés aux postes de maire, d’adjoints au maire et de chefs d’arrondissements ne lui est parvenue, avant le démarrage de la session attendue. Il fait constater, par ailleurs,qu’il y a des foyers de tension dans la ville. Par conséquent, il craint des troubles à l’ordre public. « Depuis quelque temps, des informations faisant état de sérieuses menaces de troubles à l’ordre public dans la ville nous parviennent. Ces informations à tout le moins inquiétantes et préoccupantes se font de plus en plus persistantes », insiste-t-il. «Eu égard à cela, et pour parer à toutes éventualités susceptibles de plomber la paix et de compromettre la sécurité des personnes et des biens, je me trouve dans la triste obligation de vous dire que la présente séance est reportée sine die. Une autre convocation vous sera adressée en temps opportun, en vue de procéder à la reprise de l’élection du maire de la municipalité de Parakou, de ses adjoints et des chefs d’arrondissement », a poursuivi le préfet.
C’est conformément à l’arrêt de la Cour suprême en date du 17 juillet 2020 que cette reprise de l’élection a été programmée. L’arrêté avait invalidé le siège de l’élu Fcbe, Ousmane Traoré et de son suppléant, Amadou Yessoufou.

LIRE AUSSI:  Amélioration du climat des affaires en 2019: Le Bénin, 3e meilleur pays de l’Uemoa

Avec l’invalidation du siège d’un autre de ses conseillers par la Cour suprême, le parti Fcbe est désormais réduit à 15 sièges sur les 31 qui composent le conseil municipal de Parakou. Quant aux partis Br et Up, ils comptent respectivement 12 et 4 sièges.
Selon le Code électoral, les trois partis peuvent s’entendre sur la base d’un accord de gouvernance locale pour désigner les membres de l’Exécutif municipal de la cité des Koburu. Dans le cas contraire, il faudra recourir à leur élection au scrutin uninominal secret à la majorité absolue.Et comme le stipule l’article 190 du Code électoral, « En cas d’absence de majorité absolue lors du premier tour du scrutin, il est procédé, en cas d’égalité de voix, à autant de tours qu’il sera nécessaire pour que le candidat ayant obtenu le plus grand nombre de suffrages exprimés soit élu ».