Reprise des classes dans le secondaire: Des mesures face à la recrudescence des cas Covid-19

Par Arnaud DOUMANHOUN,

  Rubrique(s): Education |   Commentaires: Commentaires fermés sur Reprise des classes dans le secondaire: Des mesures face à la recrudescence des cas Covid-19

ministre kouaro yves chabi

La reprise des classes annoncée pour le 20 septembre 2021 suscite plusieurs interrogations face à la recrudescence des cas Covid-19. Dans l’enseignement secondaire, technique et de la formation professionnelle, plusieurs dispositions sont prises pour éviter la propagation du virus.

LIRE AUSSI:  Examen du baccalauréat de juin 2016: Le ministre Marie-Odile Attanasso rassure les candidats


Des inquiétudes sont nourries au sujet de la prochaine rentrée des classes prévue pour le 20 septembre. C’est sans doute pour les dissiper, dans un contexte de courbe ascendante des cas de contamination au coronavirus, que de nombreuses mesures sont prises au niveau de l’enseignement secondaire, technique et de la formation professionnelle.
C’est le directeur départemental Atlantique de l’enseignement secondaire, technique et de la formation professionnelle, Edmond Houinto, qui a livré, ce mercredi 1er septembre sur les antennes d’une radio communautaire, quelques pans des dispositions qui sont déjà formalisées à travers une note de service. « Nous avons demandé aux chefs d’établissement de recycler tous les dispositifs de lavage de mains (Dlm). A la pré-rentrée le 13, les nouveaux dispositifs devront être disposés devant les classes », a-t-il indiqué. Il explique qu’il y a des établissements qui n’avaient pas acheté de gel, et devraient le faire au titre des premiers achats dans la subvention du gouvernement pour le compte de l’année scolaire 2021-2022. Aussi, les chefs d’établissement ont été instruits aux fins de tout mettre en œuvre pour que depuis le portail jusque dans la classe, l’apprenant ait son masque.
« Nous allons sensibiliser les parents pour que chacun d’eux remette à son enfant un pot de gel, même si c’est un petit flacon, et qu’il ait un masque. La note de service demande que les censeurs amènent les enseignants à aller en classe avec leurs pots de gel et à porter leurs masques. Si l’enseignant ne le porte pas, l’apprenant ne le fera pas », souligne Edmond Houinto. En ce qui concerne la distanciation sociale, il explique que, dans les classes, même si les apprenants doivent être deux par table, chacun en reste au bord. On retient également de son intervention que les apprenants iront en récréation par groupes. Le premier cycle d’abord, ensuite le second. «On peut disposer autrement les vendeuses en démultipliant les lieux de vente. Un contrôle rigoureux du servic e d’hygiène de l’Atlantique se fera. Je suis obligé avec mes collègues de mettre tout en œuvre pour que dès que les apprenants vont démarrer, il n’y ait pas de problèmes », a conclu Edmond Houinto, qui veut compter sur le préfet de l’Atlantique, Jean Claude Codjia pour des dons en dispositifs de lavage de mains à l’endroit des établissements secondaires.

LIRE AUSSI:  Cep 2016: Les candidats au Cep 2016 fixés sur les épreuves à option