Reprise effective des classes hier: Les mesures sanitaires respectées

Par Maurille GNASSOUNOU A/R Borgou-Alibori,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Reprise effective des classes hier: Les mesures sanitaires respectées


Les élèves et écoliers du Borgou ont regagné leurs salles de classe, après plusieurs jours de congés prolongés à cause du Covid-19. En compagnie des directeurs départementaux des Enseignements maternel et primaire, secondaire et de la Santé, le préfet Djibril Mama Cissé a fait le tour de quelques-uns des établissements scolaires. C’est pour s’enquérir de la reprise, puis s’assurer que les mesures sanitaires prises par le gouvernement pour contrer le Covid-19 sont respectées. Au Ceg Hubert Maga, tout comme à l’Ecole primaire publique Dépôt à Parakou où la délégation était, le constat reste le même.

LIRE AUSSI:  Journées nationales de l’informatique et des libertés: D’importantes recommandations pour mieux protéger la vie privée

Le préfet Djibril Mama Cissé s’est réjoui de constater que les dispositions recommandées par le gouvernement sont effectivement suivies dans les établissements sillonnés. Des échanges qu’il a eus avec les apprenants, il retient qu’ils sont, dans leur ensemble, conscients de l’existence de cette pandémie. « Les classes ont repris, mais cela ne veut pas dire que la menace n’existe plus. Elle est là. C’est en faisant preuve de discipline dans l’observance des mesures et gestes barrières que nous allons pouvoir circonscrire cette maladie », a averti l’autorité. Il a ensuite rassuré les parents. « Leurs enfants sont en de bonnes mains. Ils n’ont pas à s’inquiéter», a-t-il insisté.
« On avait tout intérêt que les cours reprennent, après ces congés anticipés et prolongés. Les cours devaient reprendre parce que les dispositions et les mesures prises par le gouvernement dans le sens de la lutte contre cette pandémie ont été, on ne peut plus efficaces », a indiqué le directeur départemental de l’Enseignement secondaire, de la Formation technique et professionnelle, Biga Abdou Hadi. « Les cours ont effectivement repris et les mesures barrières observées avec le port de masques, la présence des dispositifs de lavage des mains », a-t-il également fait constater.
« Le dépistage de tous les enseignants du Cm2 au niveau du département s’est achevé dimanche 10 mai dernier. Pour le moment, tout se passe bien puisque cette reprise ne concerne que les écoliers des classes de Cm2 », a fait remarquer le directeur départemental des Enseignements maternel et primaire, Jacob Toudonou.
A leur suite, le directeur départemental de la Santé, Ibrahim Mama Cissé, n’a pas manqué de prodiguer des conseils aux apprenants sur l’entretien des masques. « Arrivé à la maison, ce que vous avez porté aujourd’hui, vous le lavez correctement au savon et le séchez. Le lendemain, vous allez porter le second. Vous les utilisez alternativement », leur a-t-il recommandé.
Que ce soit dans le primaire comme le secondaire, chaque apprenant aura droit à deux masques réutilisables. Concernant les affiches sur les mesures préventives contre la propagation du covid-19, deux ont été attribuées par classe. Les deux directeurs départementaux des enseignements ont beaucoup apprécié cette initiative du gouvernement. Elle vise, selon eux, à lutter contre la pandémie, à sauver l’école et permettre aux enfants de terminer l’année.
Il s’agit essentiellement des écoliers de Cm2 et des élèves de la 6e en Terminale. A l’Epp Dépôt, le problème par exemple, au Cm2 du groupe B de l’école, les 28 écoliers de la classe étaient disposés à raison d’un par table.

LIRE AUSSI:  Surfacturation des services de télécommunications: L’ARCEP-Bénin sanctionne des opérateurs de téléphonie mobile

Maurille GNASSOUNOU A/R Borgou-Alibori