Reprise effective des classes hier: L’expérience des masques en situation de classe

Par Christian HOUNONGBE,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Reprise effective des classes hier: L’expérience des masques en situation de classe


Les cours ont repris, ce lundi 11 mai, dans tous les établissements d’enseignement secondaire et au niveau des cours moyens deuxième années des écoles primaires. A Cotonou, entre contrainte et adaptation, enseignants et apprenants essayent de s’habituer aux masques en situation de classe.

LIRE AUSSI:  Signature d’accord de siège: L’Ong Médecins du monde Suisse pour impacter davantage les populations

Comme dans les autres villes du Bénin, les élèves et enseignants de Cotonou ont repris le chemin de l’école, ce lundi 11 mai. Au Collège d’enseignement général « Les Pylônes »,
les dispositifs de lavage des mains sont installés, tel que recommandé. « Nous sommes en train de respecter les instructions contenues dans la note de service de l’autorité ministérielle », confie Saturnin Gbaguidi, directeur de cet établissement d’enseignement secondaire. Selon lui, toutes les dispositions ont été prises pour permettre aux élèves et aux enseignants de respecter les gestes barrières. A l’en croire, des masques ont été mis à la disposition des élèves par les autorités départementales.
« Nous avons reçu des bavettes et des masques depuis hier nuit et nous les distribuons aux apprenants et aux enseignants », a-t-il poursuivi. Ces derniers ont été sensibilisés aux dangers de ce virus et s’adaptent, selon lui, à la situation. « Nous avons également posé des affiches dans les classes pour inviter enseignants et apprenants à respecter les consignes », a-t-il expliqué.
Au Complexe scolaire Notre-Dame de Laurette à Agla, la rentrée a été également effective au niveau du collège et dans les classes du Cours moyen deuxième année. L’administration de cet établissement s’est mise à la tâche pour que les recommandations du gouvernement soient comprises de tous. Selon Joliasse Codjia, directeur du collège, les dispositions allant du lavage des mains à la désinfection du matériel didactique en passant par le port de masque et l’usage du gel hydroalcoolique, sont prises pour permettre aux élèves de suivre les cours en toute quiétude. Pour lui, seuls les élèves disposant d’un masque ont été autorisés à avoir accès à l’établissement dès 7 heures. « Le lavage des mains à l’eau et au savon et l’usage du gel hydroalcoolique sont réguliers à tous les niveaux pour éviter, dans la mesure du possible, la propagation du virus », a-t-il poursuivi. A l’en croire, une organisation a été mise en place pour permettre aux apprenants de respecter la distanciation lors de la recréation. « Les élèves iront en récréation par classe et les vendeuses ont été instruites à cet effet », a-t-il expliqué. Pour lui, tout contrevenant à ces dispositions est puni suivant le règlement intérieur du collège.
Contrairement aux écoliers de Notre-Dame de Laurette, ceux de l’école primaire publique de Cadjèhoun à Cotonou ne portent pas tous de masques. Sur instruction de l’autorité, Suzanne Zinzindohoué, directrice du groupe C, a posé des affiches murales dans toutes les classes. Selon elle, la rentrée a été effective et seulement trois élèves ont manqué à l’appel. En attendant la mise à disposition des masques à tous ses apprenants, elle veille au respect des règles de distanciation sociale dans sa classe.
« Ce n’est pas facile mais je crois que nous allons nous y habituer d’ici peu », a-t-elle conclu.

LIRE AUSSI:  25è édition de la Journée de l’Enfant africain: Halte aux mariages précoces et autres maltraitances des enfants à Parakou