Résorption de la crise énergétique: Boni Yayi visite les groupes Aggreko

Par LANATION,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Résorption de la crise énergétique: Boni Yayi visite les groupes Aggreko


Le président de la République s’est rendu hier mardi 2 juin sur le site de regroupement des groupes Aggreko à Gbégamey. Il est allé s’assurer de la disponibilité de l’énergie à injecter dans le réseau en cas de besoin.

LIRE AUSSI:  Commission électorale nationale autonome : Emmanuel Tiando annonce l’opération de délivrance de formulaire de parrainage

Dans la hiérarchisation des offres énergétiques selon le prix de revient du kilowatt, la location vient en quatrième position après les offres nigériane (200 Mw), ghanéenne (50 Mw), et de la Communauté électrique du Bénin (CEB). Mais l’acuité de l’instabilité de l’énergie en provenance de ces deux pays rend aujourd’hui indispensable la location. Selon Saratou Kabassi Adéoti, représentante d’Aggreko Bénin, les groupes électrogènes d’Aggreko ont une disponibilité permanente de 50 Mw, qui n’interviennent qu’en cas de délestage, à la demande de la Société béninoise d’énergie électrique (SBEE). “Sur notre site d’ici et d’Akpa-kpa, nous avons 50 Mw. Mais c’est la SBEE qui sollicite nos groupes en fonction de ses besoins. Actuellement, tous les groupes sont au repos parce que le Nigeria et le Ghana ont injecté suffisamment dans le réseau”, indique-t-elle. Elle n’a pas manqué d’informer le chef de l’Etat des discussions en cours avec le ministère en charge de l’Energie pour que la société assure par elle-même la fourniture du gasoil nécessaire au fonctionnement des groupes électrogènes.

LIRE AUSSI:  Conseil des ministres: Réhabilitation et construction d’infrastructures de collecte des ordures du Grand Nokoué

“J’ai fait ce déplacement pour rassurer le peuple béninois. Si l’offre extérieure était suffisante, nous n’aurions plus besoin d’actionner ce que nous avons au niveau local. Mais les autres pays ont également des problèmes chroniques d’énergie. Nous sommes à pied d’œuvre pour trouver du gaz pour la centrale de Maria Gléta qui tourne actuellement au Jet A1 et revient cher a l’État”, déclare le président de la République. Boni Yayi évalue les besoins du Bénin à environ 240 Mw aux heures de pointe et 170 les jours ordinaires et 130 Mw les jours de repos et jours fériés. En agrégeant les différentes sources d’approvisionnement, soutient-t-il, ces besoins peuvent être couverts sans grandes difficultés. Reste à corriger le système d’information de la SBEE qui ne permet pas aujourd’hui de savoir ce qui se passe en temps réel dans chaque ville ou région du pays. Le chef de l’Etat a tenu à rassurer les populations quant aux dispositions prises par le gouvernement, pour résoudre de façon durable les problèmes énergétiques du pays.

LIRE AUSSI:  Commission électorale nationale autonome : Emmanuel Tiando annonce l’opération de délivrance de formulaire de parrainage