Respect des droits de l’homme dans le processus électoral de 2021: Renforcement des capacités des journalistes pour une meilleure couverture

Par Maurille GNASSOUNOU A/R Borgou-Alibori,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Respect des droits de l’homme dans le processus électoral de 2021: Renforcement des capacités des journalistes pour une meilleure couverture


La Commission béninoise des droits de l’homme (Cbdh) a organisé, vendredi 18 décembre dernier à Parakou, une séance de renforcement de capacités à l’intention des professionnels des médias exerçant dans la ville. C’est sur le respect des droits de l’homme dans le processus électoral de 2021.

LIRE AUSSI:  Gouvernance locale dans le Borgou: Appui aux communes pour une meilleure mobilisation de ressources

Dans le cadre de la présidentielle de 2021, la Commission béninoise des droits de l’homme (Cbdh) a, grâce au financement de l’Organisation internationale de la francophonie (Oif), initié vendredi 18 décembre dernier à Parakou, un atelier de renforcement de capacités au profit d’une cinquantaine de journalistes de la ville. L’occasion a permis à ces derniers de s’approprier le guide en période électorale à travers ses grandes lignes.
Pour le président de la Cbdh, Isidore Clément Capo-Chichi, les professionnels des médias sont des acteurs clés dans le processus électoral. A ce titre, insiste-t-il, ils doivent s’impliquer et veiller au respect des droits de l’homme, pour son déroulement normal et correct. Il est revenu sur la nécessité pour chaque citoyen de veiller à ce que ces droits ne soient pas violés. « Tout passe par le discours qui est tenu par le politique, la manière de le relayer ou de le traiter, le positionnement que l’on a », a-t-il averti.
Au cours de l’atelier, le directeur de la communication de l’Oif, Tidiane Diop, et la chargée de mission de l’Association francophone des commissions nationales des droits de l’homme, Barbara Dotanta, sont même intervenus en direct depuis Dakar, au Sénégal. Outre leurs interventions, les journalistes présents ont suivi diverses communications. Il s’agit de la présentation du mandat de la Cbdh, le rapport sur l’état des droits de l’homme en 2019 au Bénin. La responsabilité et les obligations des journalistes par rapport au respect des droits de l’homme ont été passées en revue par les commissaires Prince Serges Agbodjan et Apol Américo Adjovi, appuyés par le président de la Commission, Isidore Clément Capo-Chichi.
Selon le représentant de la présidente de l’Upmb, Aubin Tony, les journalistes ont un rôle capital à jouer avant, pendant et même, après la présidentielle de 2021. Assurer une couverture sans faille et professionnelle de cette élection reste, selon lui, un défi. D’où l’importance de cet atelier, a-t-il souligné.

LIRE AUSSI:  Journée internationale de la femme: La condition féminine préoccupe à la Céna