Respect des mesures contre la Covid-19: Le Prd reporte sine die son Université de vacances

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Respect des mesures contre la Covid-19: Le Prd reporte sine die son Université de vacances

Adrien HOUNGBEDJI, Président du PRD

Le Parti du renouveau démocratique (Prd) reporte sine die l’édition 2021 de son Université de vacances initialement prévue pour le 25 septembre prochain à Abomey-Calavi. Un report qui maintient également le suspense autour du discours du président du Prd, Me Adrien Houngbédji, très attendu après les divers cadres du parti promus par le président Patrice Talon.

LIRE AUSSI:  Lutte contre la Covid-19 au Bénin: 235 809 203 F Cfa d’équipements offerts par l’Oms

Le Parti du renouveau démocratique (Prd) n’entend pas enfreindre les mesures du gouvernement pour freiner la propagation du coronavirus. Il vient de reporter sine die l’édition 2021 de son Université de vacances sur le thème : « Pour une appropriation du contenu social du Programme d’action du gouvernement 2021-2021 ». L’information liée au report est tombée en fin d’après-midi du samedi 11 septembre dernier. Elle a été donnée par le comité d’organisation présidé par Emmanuel Djiman Zossou en présence du secrétaire général du Prd, Falilou Akadiri. Selon eux, cette décision de report répond au souci du parti au logo arc-en-ciel de respecter les mesures prises par le gouvernement pour freiner la propagation de la Covid-19. Lesquelles mesures interdisent notamment les regroupements de plus de cinquante personnes. Le Prd de Me Adrien Houngbédji a donc repoussé l’organisation de cette messe politique pour se conformer aux prescriptions du gouvernement dans le cadre de la riposte à la Covid-19. Seulement, cet ajournement maintient le suspense autour du discours du président du Prd.
Beaucoup avaient hâte d’entendre à l’occasion de cette université de vacances, le discours de Me Adrien Houngbédji par rapport aux dernières nominations des cadres du parti en Conseil des ministres du mercredi 8 septembre dernier. Son allocution était fortement attendue. En ce sens que ce sera l’occasion pour lui d’adresser ses mots de gratitude et ceux de ses militants au président de la République, Patrice Talon. Ceci pour le respect de la parole donnée à travers la promotion des cadres du parti à divers postes et fonctions stratégiques.
En effet, lors du congrès extraordinaire du 6 février dernier à Porto-Novo, congrès au cours duquel le parti a jeté son dévolu sur Patrice Talon, alors candidat à la présidentielle d’avril 2021, ce dernier a invité Me Adrien Houngbédji et les siens à travailler pour étendre les bases du Prd afin qu’il devienne un véritable parti national. Patrice Talon avait promis d’aider le Prd, s’il gagnait le second mandat présidentiel, à relever ce challenge. « Le moment est arrivé pour panser les plaies, réparer les torts et préjudices qui sont lourds », a assuré Patrice Talon. « Je ferai la promotion du Prd mieux que quiconque », s’est-il engagé. Cette réparation semble être, pour le chef de l’Etat, une dette de sa part envers le Prd qui lui est resté depuis 2016, en dépit de tout, fidèle, loyal et solide.

LIRE AUSSI:  Nouveau mode de règlement des factures d’eau et d’électricité des écoles publiques: Une mesure aux multiples avantages

Législatives 2023, le baromètre

Très tôt, une fois réélu, le président de la République a prouvé sa bonne foi en nommant Raphaël Akotègnon, le trésorier général du Prd, dans son premier gouvernement. Il l’a promu ministre de la Décentralisation et de la Gouvernance locale. Cerise sur le gâteau, le secrétaire général du Prd, Dr Falilou Akadiri est promu à la faveur du Conseil des ministres du 8 septembre dernier, vice-grand chancelier de l’Ordre national du Bénin. Ce n’est pas tout. Plusieurs autres cadres du parti ont été promus au ministère de la Décentralisation et de la Gouvernance locale lors de ce même conseil des ministres. Il s’agit d’Emile Gnonlonfoun nommé directeur de cabinet du ministre ; Abrahams Sidokpohou promu secrétaire général adjoint; Barthélémy Hounsounou fait conseiller technique à la Gouvernance locale et Dieudonné Hodonou nommé au poste de conseiller technique à la Décentralisation. Pascal Dohou hérite du poste de conseiller technique à la Réforme institutionnelle ; Djamiou Aboudou et Ismaël Kaffo deviennent respectivement conseiller technique juridique et conseiller technique au suivi-évaluation des Programmes et Projets du ministère de la Décentralisation et de la Gouvernance locale. Ainsi, avec ces différentes nominations, on peut dire sans risque de se tromper que la remontée du Prd est en train de s’amorcer sur le terrain après ses débâcles aux élections législatives de 2019 et aux communales de 2020. « Nous savons où nous avons trébuché. Nous retirerons une à une les pierres sur lesquelles nous avons trébuché », croit Adrien Houngbédji, sûr et certain que le parti réussira cette remondata pour reprendre du poil de la bête. Aujourd’hui, ses vœux se concrétisent à travers les nominations stratégiques qui s’opèrent en attendant les législatives de 2023 pour apprécier la plus-value politique de ces différentes promotions. Mais pour l’instant, on peut affirmer que le président de la République est en train de réaliser sa promesse de contribuer à la relance du parti des Tchoco-Tchoco.

LIRE AUSSI:  Bénin start-up week 2018: Encourager l’esprit de créativité des promoteurs du numérique