Ressources budgétaires pour 2021: 1 350 milliards F Cfa de recettes intérieures à mobiliser

Par Claude Urbain PLAGBETO,

  Rubrique(s): Economie |   Commentaires: Commentaires fermés sur Ressources budgétaires pour 2021: 1 350 milliards F Cfa de recettes intérieures à mobiliser


L’État compte mobiliser la somme de 1349,914 milliards F Cfa au titre de recettes intérieures en 2021. L’atteinte de cet objectif dépendra de la bonne collecte des impôts, taxes, redevances et droits au niveau des régies financières.

LIRE AUSSI:  Indice du capital humain: La Covid-19 menace les progrès en santé et en éducation

Dans le budget exercice 2021, l’État entend mobiliser, à travers ces sources de revenus (recettes fiscales, recettes non fiscales, dons), 1349,914 milliards F Cfa contre 1246,686 milliards de F Cfa prévus en 2020. L’argent à collecter auprès des citoyens, des entreprises et des organisations va ainsi augmenter de 103,228 milliards F Cfa par rapport à l’année dernière. Cette amélioration annoncée ne sera possible que grâce à la bonne collecte des impôts, taxes et droits au niveau des services des impôts, des douanes et du Trésor public, en espérant la bonne marche des activités commerciales dans le pays.
Selon les données de la direction générale des Douanes et des Droits indirects (Dgddi), 432,514 milliards F Cfa seront mobilisés contre 457,500 milliards F Cfa en 2020, soit un écart d’environ 25 milliards F Cfa équivalant à une baisse de 5,5 %. Les recettes fiscales espérées constituent la grande partie des ressources, chiffrées à 429,014 milliards F Cfa en 2021 contre 454 milliards prévus en 2020, soit un écart de 24,986 milliards F Cfa.
Les recettes non fiscales constituées des droits et frais administratifs sur les produits de vente de la douane, des amendes et condamnations pécuniaires sont escomptées dans le même ordre qu’en 2020, à hauteur de 3,5 milliards F Cfa.
La direction générale des Impôts (Dgi) entend mobiliser quelque 599,400 milliards F Cfa au titre de 2021 contre une prévision de 591,200 milliards F Cfa en 2020. Les projections indiquent que les impôts sur les revenus, les bénéfices et gains en capital devraient augmenter de 23,1 %, en passant de 165,591 milliards F Cfa en 2020 à 203,771 milliards F Cfa en 2021. Par contre, les impôts sur les salaires versés et autres rémunérations diminueront pour atteindre 87,900 milliards F Cfa contre une estimation de 93,5 milliards F Cfa l’année dernière.
Les recettes des impôts sur le patrimoine (droits de mutation, droits d’enregistrement) vont doubler pour atteindre 9 milliards F Cfa cette année.
Pour ce qui concerne les impôts et taxes intérieurs sur les biens et services, il est prévu une mobilisation de 294,130 milliards F Cfa contre une prévision de 323,109 milliards en 2020, soit un écart de -9,0 %. Cela se traduira par la baisse du montant attendu de la taxe sur la valeur ajoutée (Tva) intérieure.

LIRE AUSSI:  Conférence sur les nouvelles exigences d’investissements français en Afrique: Romuald Wadagni aux côtés de leaders franco-africains

Trésor et cotisations

Pour sa part, la direction générale du Trésor et de la Comptabilité publique (Dgtcp) compte engranger 138,100 milliards F Cfa contre une estimation de 119,231 milliards FCfa l’année dernière. Les contributions des sociétés d’État et les revenus des domaines seront à hauteur de 1,895 milliard F Cfa contre 2,425 milliards F Cfa en 2020. Les droits et frais administratifs seront dans l’ordre de 8,360 milliards F Cfa contre 6,306 milliards F Cfa de prévision un an plus tôt. Les produits financiers (dividendes et intérêts des placements) sont estimés à 15 milliards F Cfa, les amendes et condamnations pécuniaires sont estimées à 240 millions F Cfa.
D’autres recettes non fiscales dont les redevances Gsm, la taxe à l’embarquement, la taxe de solidarité, etc. sont attendues pour un total de 68,500 milliards F Cfa contre 60,425 milliards F Cfa en 2020. A cela s’ajoutent les recettes dites exceptionnelles pour 44,105 milliards F Cfa contre 37,305 milliards F Cfa l’année dernière.
A travers le Fonds national des retraites du Bénin (Frnb), les recettes de cotisations sociales seront mobilisées à concurrence de 54,400 milliards F Cfa contre 52,268 milliards F Cfa en 2020.
En dehors de ces taxes et droits que payeront les citoyens, les entreprises et les organisations au Bénin, le reste du budget équilibré en ressources et en dépenses à la somme de 2452,192 milliards F Cfa, proviendra de sources internationales, notamment des partenaires au développement, sous forme de dons ou de prêts, pour la réalisation de ses activités.

LIRE AUSSI:  Financement de la Banque mondiale au Bénin:10 milliards F CFA pour rendre le secteur privé compétitif