Restitution de biens culturels au Bénin: Encore deux expositions avant Cotonou

Par Fulbert Adjimehossou,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Restitution de biens culturels au Bénin: Encore deux expositions avant Cotonou

les sénateurs français membre du Groupe d'amitié


Sur le principe, rien n’a changé. Les 26 œuvres du trésor royal d’Abomey, prises de guerre du général Dodds, seront de retour à Cotonou, sous peu. Cependant, l’agenda pourrait connaître un décalage du fait de deux expositions annoncées. C’est le cas de celle que le musée du quai Branly organise du 26 au 31 octobre 2021 dénommée : “Bénin, la restitution de 26 œuvres des trésors royaux d’Abomey”. De passage à Cotonou, quatre sénateurs français membres du Groupe d’amitié France-Afrique de l’Ouest ont apporté des précisions au cours d’un point de presse le 22 septembre 2021. « Deux expositions devraient encore avoir lieu de ces pièces chez nous avant qu’elles ne s’en aillent. S’il y a décalage, ce n’est certainement pas une question de fond. C’est juste pour quelques petites semaines, le temps que ces expositions aient lieu », a déclaré André Reichardt, chef de délégation, pour qui c’est en accord avec les autorités béninoises.
En réalité, il était envisagé un retour de ces œuvres avant «la fin de l’année ». Avec ces expositions, le grand retour pourrait être en début d’année 2022. Pour ces quatre sénateurs, ces expositions entrent dans la logique de susciter de l’envie autour de ces trésors royaux. «L’idée des expositions à Paris est une façon très judicieuse d’abord de montrer localement chez nous vos trésors et de faire quelque part la promotion du Bénin. Nous avons différentes façons, avec des saisons croisées où il y a des expositions dans un pays pendant quelques mois et ensuite dans l’autre pays. C’est un délai temporel certes, mais qui permet lors de ces expositions de dire que ces trésors vont être ensuite exposés dans le pays auquel ils appartiennent », souligne Hélène Conway-Mouret, membre de la délégation.
A l’en croire, ça donne aussi du temps pour mieux se préparer à accueillir les œuvres. « J’y vois une première étape où les autorités locales travaillent très dur pour que ces œuvres qui ont été très bien conservées pendant toutes ces années le soient aussi ici et soient montrées sous leurs meilleurs jours. Je pense que c’est important aussi que quand elles arrivent ici, tout soit près et que ça soit très bien fait. Ce sera un exemple. Il faut le voir comme une première étape importante pour pouvoir reconstruire et avoir des expositions itinérantes. Elles rentrent à la maison pour être exposées, mais elles pourront ensuite aller ailleurs et être remplacées par d’autres qui viendront ici. Il faut le voir donc comme une première étape importante et que tout soit prêt, et parfait pour leur arrivée et exposition au Bénin», a-t-elle ajouté.
Cette restitution attendue de 26 pièces du trésor du roi Béhanzin conservées au musée du Quai Branly-Jacques Chirac a été approuvée, en décembre 2020, par le Parlement français. De passage à Cotonou, les quatre sénateurs français ont aussi échangé avec les autorités béninoises sur la lutte contre les réseaux terroristes et la coopération décentralisée.

LIRE AUSSI:  Port de Cotonou: Un projet de 22 milliards F Cfa pour l’extension du bassin