Restitution de trésors culturels par la France: Des avancées notables du côté du Bénin

Par Josué F. MEHOUENOU,

  Rubrique(s): Non classé |   Commentaires: Commentaires fermés sur Restitution de trésors culturels par la France: Des avancées notables du côté du Bénin


Le point de la coopération entre le Bénin et la France sur le plan culturel était le menu principal de la séance de travail tenue, vendredi 17 juillet dernier, entre le ministre du Tourisme, de la Culture et des Arts et une délégation de l’Ambassade de France au Bénin, conduite par l’ambassadrice Véronique Brumeaux.

LIRE AUSSI:  Calendrier électoral de la présidentielle de 2021:Les grandes dates à retenir

L’audience que le ministre Jean-Michel Abimbola en charge du Tourisme a accordée, vendredi 17 juillet dernier, à l’ambassadrice de France, Véronique Brumeaux et sa délégation, lui a permis de faire un bilan d’étape de la coopération entre les deux pays, notamment en ce qui concerne la culture, le patrimoine et plus spécifiquement le rapatriement des trésors culturels. Les deux personnalités ont passé en revue les démarches menées dans ce cadre au niveau des deux pays depuis la visite au Bénin de l’ancien ministre français en charge de la Culture en décembre dernier suivie de la visite de travail en France au mois de février 2020, d’une délégation béninoise conduite par les ministres Jean-Michel Abimbola et Aurélien Agbénonci.
Le ministre du Tourisme a saisi l’occasion pour rassurer ses hôtes des diligences qu’accomplit son pays pour tenir le chronogramme retenu d’accord parties. Il a surtout, au nom du gouvernement, rassuré l’ambassadrice de France et sa délégation « de la mise en place d’un dispositif réglementaire et légal, la mobilisation des ressources humaines de qualité et la mise en place des infrastructures adéquates du côté du Bénin». Sur le sujet, le ministre s’est senti davantage à l’aise pour donner des éléments d’appréciation parce qu’ayant effectué récemment une visite sur le chantier du Fort portugais de Ouidah, où sont en cours, les travaux de construction du Musée international de la mémoire et de l’esclavage (Mime). « On retient que le Fort portugais sera prêt, le bâtiment du gouverneur sera achevé ainsi que le Mime pour servir de réceptacles pour les œuvres culturelles. Nous avons donné des instructions fermes à l’entreprise en charge des travaux à cet effet », a-t-il laissé entendre.
Les volets relatifs à la mise en formation rapide des guides et des conservateurs des musées afin de disposer de ressources humaines adéquates ont été également abordés. Là encore, le ton est à l’assurance du côté du Bénin, quant aux diligences à accomplir. Pour le ministre Jean-Michel Abimbola, la présentation en Conseil des ministres de ce dossier qui tient à cœur aux deux chefs d’État, « est une étape administrative très importante, qui témoigne de la volonté de la partie française de faire aboutir le processus de restitution des œuvres culturelles au Bénin ». C’est en effet, ajoute-il, une suite logique du programme de travail commun signé entre les deux parties en décembre 2019.

LIRE AUSSI:  Calendrier électoral de la présidentielle de 2021:Les grandes dates à retenir