Résultats de l’élection présidentielle: 30 candidats perdent leurs cautions

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Résultats de l’élection présidentielle: 30 candidats perdent leurs cautions


Patrice Talon, Lionel Zinsou, Sébastien Ajavon sont les trois candidats sur les 33 qui pourront se faire rembourser par le Trésor public les 15 millions F CFA de cautions qu’ils ont chacun versés dans le cadre de leurs candidatures à l’élection présidentielle dont le processus vient de s’achever.

LIRE AUSSI:  Parlement: deux nouvelles lois adoptées sur la Cour suprême

Sur les 33 candidats ayant effectivement pris part à l’élection présidentielle de 2016, 30 ont fait faillite. Non seulement ils ont échoué, aussi ont également perdu leurs cautions de 15 millions F CFA qu’ils ont chacun versées au Trésor public avant de voir leurs dossiers de candidature validés par la Cour constitutionnelle. Et pour cause ! Ces 30 candidats n’ont pu franchir la barre des 10% du suffrage exprimé au premier tour par les électeurs. Lequel taux est exigé par la loi avant qu’un candidat à la présidentielle ne soit remboursé par l’Etat. Les résultats du premier tour de l’élection présidentielle révèlent la débâcle de ces 30 candidats. Même Abdoulaye Bio Tchané déclaré 4e de ce premier tour ne pourra pas entrer en possession de sa caution électorale. Puisqu’il n’a que 8,69% suivi de Pascal Irénée Koupaki avec 5,87% et Robert Gbian 6e avec 1%. Tous les 27 autres candidats ont moins de 1%. Seuls les candidats Lionel Zinsou (28, 43%), Patrice Talon (24,73) et Sébastien Ajavon (22,96%) pourront se présenter devant la caisse du Trésor public pour se faire payer leurs cautionnements de 15 millions F CFA. Ils ont fait un score qui dépasse largement de loin les 10% exigés par l’article 343 du Code électoral. Lequel article dispose que : « Dans les deux jours qui suivent la déclaration de candidature, le candidat devra verser auprès du directeur du Trésor ou auprès d’un receveur-percepteur du Trésor qui transmettra au directeur du Trésor, un cautionnement de quinze millions (15 000 000) de francs remboursables au candidat s’il a obtenu au moins dix pour cent (10%) des suffrages exprimés au premier tour ». Les cautionnements des 30 candidats malheureux font un total de 450 millions F CFA que l’Etat béninois a gagné de cette opération électorale. Il faut ajouter à ce montant les cautions des deux candidats qui se sont retirés de la course à la dernière minute en l’occurrence Eric Houndété et Célestine Zanou. Ces deux candidats n’ont pu participé à la compétition qui a révélé au bout du rouleau Patrice Talon vainqueur de cette élection présidentielle. Ce qui porte l’encaissement total par le Trésor public à 480 millions FCFA. C’est dire que l’Etat béninois s’en est quand même tiré à bon compte de cette élection présidentielle qui a battu le record en terme de nombre de candidatures. Jamais le Bénin n’a enregistré 35 candidatures à une élection présidentielle depuis le renouveau démocratique. Le plafond avant le scrutin présidentiel de 2016 est de 26 candidats obtenus lors de la présidentielle de 2006. Cette flopée de candidatures qui pourrait être assimilée à la banalisation de la fonction présidentielle au Bénin a permis quand même au Trésor public de faire une bonne affaire avec un peu de moins d’un demi-milliard F CFA engrangé dans sa caisse.

LIRE AUSSI:  Pour les chantiers ouverts à Porto-Novo et dans l’Ouémé: Le Prd reconnaissant envers Patrice Talon