Retombées de la visite de la présidente de la Confédération suisse: La Suisse accorde un appui financier de 47 milliards F Cfa au Bénin

Par Josué F. MEHOUENOU,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Retombées de la visite de la présidente de la Confédération suisse: La Suisse accorde un appui financier de 47 milliards F Cfa au Bénin


Le président Patrice Talon a reçu, ce jeudi 13 juillet, en audience la présidente de la Confédération suisse, Doris Leuthard, en visite officielle au Bénin. Occasion pour les deux personnalités de faire le point de la coopération bilatérale et de définir des priorités pour dynamiser les relations entre les deux pays. En somme, la Suisse s’engage à être un partenaire de choix pour les ambitions de développement du Bénin.

LIRE AUSSI:  Bénin : Quand syndicalisme rime avec capharnaüm

A son arrivée au palais de la Marina, ce jeudi matin, il y avait au pied du tapis rouge pour l’accueillir, Patrice Talon, président de la République. Salutations, usages protocolaires, hymnes nationaux, revues de troupe… Doris Leuthard, présidente de la Confédération suisse, est reçue avec les honneurs dus à son rang. Les deux chefs d’Etat ont sacrifié au protocole exigé en de pareilles circonstances avant leur tête-à-tête, puis la séance de travail élargie aux collaborateurs des deux autorités présidentielles. On en saura davantage au cours de la conférence de presse qui a suivi le conclave entre les deux parties.
« Je suis ravie d’être à Cotonou pour cette visite d’Etat et je suis ravie qu’on ait eu la chance de nous exprimer sur la coopération bilatérale. Nos relations sont très bonnes. Il y a une franche collaboration qui s’illustre par une coopération de plus de 35 ans », a introduit la présidente de la Confédération suisse au cours de la rencontre avec la presse. « Notre coopération s’inscrit aussi dans la continuité de l’engagement de la Suisse dans les domaines de développement économique rural, de l’éducation de base, de la formation professionnelle, de la gouvernance locale et la décentralisation. Ces domaines ont prouvé leur pertinence et correspondent aux nouvelles priorités du Gouvernement béninois. Nous sommes très contents d’avoir en face de nous un Gouvernement très engagé », a-t-elle poursuivi.
Le président Patrice Talon assure que « Le Bénin saura, mieux que par le passé, donner une réponse plus visible, plus efficace, plus concrète à l’aide au développement », de sorte que les partenaires puissent en faire davantage. « Nous avons beaucoup d’ambitions pour la lutte contre la pauvreté. La bonne gouvernance fait partie de notre credo », a laissé entendre le chef de l’Etat béninois.
Le séjour à Cotonou de la présidente de la Confédération suisse lui a permis de signer avec le Bénin deux accords, dévoile le président Patrice Talon au terme des échanges. Le premier est une « déclaration d’intention par laquelle le Gouvernement suisse entend appuyer le Bénin dans le cadre d’un dispositif de financement du secteur agricole et de l’entrepreneuriat dans le secteur agricole ». Un domaine dans lequel, poursuit-il, il y a un vide, un manque et il est difficile de mobiliser des financements. « Nous avons l’ambition de remédier à cette insuffisance », s’est engagé le chef de l’Etat. Le second accord porte sur la décentralisation, notamment la phase III du Programme d’appui à la gouvernance locale (Asgol).

LIRE AUSSI:  Session de la Commission nationale pour l’emploi: Présenter les grands axes de la politique nationale pour l’emploi

47 milliards de francs Cfa d’appui

Le président Patrice Talon a remercié avec instance son hôte, parce que sur la période 2017-2020, la Suisse apportera un appui de 80 millions de francs suisse, soit près de 47 milliards de francs Cfa au Bénin. Ce financement est orienté vers de nouveaux enjeux clés pour le développement du Bénin. La forte croissance démographique, les changements climatiques, la décentralisation et la migration sont pris en compte dans le programme couvert par ce financement. Un accent particulier sera également mis sur la jeunesse. « Nous aimerons soutenir le Gouvernement à mieux les former et à les intégrer au marché du travail », fait savoir Doris Leuthard. Au niveau politique, la coopération entre les deux pays est aussi importante dans de nombreux domaines, estime-t-elle. « La Suisse remercie le Bénin pour l’excellente coopération dans le domaine de la migration et espère que cette dernière se poursuivra à l’avenir », note la présidente de la Confédération suisse qui a également salué « la très bonne collaboration » entre les deux pays, qui transparaît également dans le cadre de la Francophonie. « La Suisse apprécie également l’engagement du Bénin pour l’abolition de la peine de mort et son attachement aux principes démocratiques », salue-t-elle.
Sur le plan économique, les échanges encore peu vifs seront intensifiés. Avec cette visite, les deux pays comptent encourager plus d’entreprises suisses à venir en direction du Bénin pour sonder les possibilités qu’offre le pays. L’agriculture, le tourisme, la lutte contre la corruption, le tourisme, les services financiers, l’hôtellerie et bien d’autres secteurs figurent parmi les nouvelles priorités définies par les deux pays.
Ce qui fascine Doris Leuthard, c’est que « le Bénin est un pays de paix qui joue un rôle de stabilité dans la région ». « Nous resterons, souligne-t-elle, un partenaire très fiable. » Pour elle, le Gouvernement béninois a « des objectifs très ambitieux ». Sans cela, conclut-elle, « on ne peut développer un pays ».
A la suite de son passage à la Présidence de la République, la présidence de la Confédération suisse s’est rendue au port de Cotonou et a pris part à un déjeuner d’échange sur le thème « Migration et Développement ».