Retour de biens culturels au Centre de Lobozounkpa: 27 objets patrimoniaux en route vers le Bénin

Par Josué F. MEHOUENOU,

  Rubrique(s): Culture |   Commentaires: Commentaires fermés sur Retour de biens culturels au Centre de Lobozounkpa: 27 objets patrimoniaux en route vers le Bénin


Vingt-sept objets culturels du Bénin acquis lors d’une vente aux enchères par le Collectif des antiquaires de Saint-Germain-des-Prés arrivent au Bénin le 17 janvier prochain. Ces œuvres culturelles viendront compléter la collection du petit musée de la Récade de Lobozounkpa. Musée qui a d’ailleurs reçu la visite du ministre en charge de la Culture, vendredi 3 janvier dernier.

LIRE AUSSI:  Asia Tour 2018: Laurent Hounsavi à la conquête du public chinois, japonais et vietnamien


Le 17 janvier prochain, le petit musée de la Récade de Lobozounkpa accueille Vingt-sept nouvelles œuvres. Ces œuvres proviennent de deux anciennes collections européennes, celle d’Alfred Testard de Marans ainsi que celle de l’Abbé Le Gardinier, acquises par le Collectif des antiquaires de Saint-Germain-des-Prés lors d’une vente aux enchères à Nantes. « Ce geste hautement symbolique matérialise le retour d’œuvres du patrimoine béninois et s’inscrit dans le cadre de l’action menée depuis plusieurs années par ledit collectif. Le petit musée de la Récade de Lobozounkpa est situé dans l’enceinte de Le Centre, un espace pluridisciplinaire de 4000 m².
« Nous avons ici plusieurs pièces inédites et étonnantes qui nous reviennent d’ailleurs. Nous avons des pièces anciennes qui ont eu l’écho », a reconnu Jean-Michel Abimbola, ministre en charge de la Culture. « Il est important pour le gouvernement de visiter ce lieu, de le faire connaitre et de demander aux Béninois de le visiter pour le faire connaitre», indique le ministre. Ce qui réjouit davantage le ministre, c’est que ce musée soit ouvert au public, il demande alors de valoriser cet investissement important. Il dira de l’initiative, au terme de sa visite, qu’elle est exemplaire et plaide pour sa valorisation. Si Jean-Michel Abimbola et ses collaborateurs ont visité tous les compartiments du centre, l’étape du musée a été la plus longue et ils en sont ressortis souriants, visiblement fiers et comblés. Une joie qui fait la fierté du président d’honneur de Le Centre, le plasticien Dominique Zinkpè. Heureux lui aussi de constater que le travail fait en ces lieux par son équipe et lui retient l’attention du gouvernement. «Pionniers », ils le sont aussi et cela, Dominique Zinkpè le révèle avec satisfaction. « Cela n’a pas été facile », reconnait-il. Et pour donner vie au musée, il a fallu sept ans de tractations. «Pour moi, ce n’est pas étonnant que les ministres passent », admet-il.

LIRE AUSSI:  60 ans après l’indépendance: L’envol du secteur du tourisme