Retraite stratégique des cadres du ministère du Travail: Les points saillants de la feuille de route

Par Ariel GBAGUIDI,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Retraite stratégique des cadres du ministère du Travail: Les points saillants de la feuille de route

Cadres du ministere

Animée par la volonté d’impulser une nouvelle dynamique aux interventions du ministère du Travail et de la Fonction publique, Adidjatou A. Mathys a initié une retraite stratégique pour discuter de la question avec ses collaborateurs à divers niveaux. Le conclave tenu les 18 et 19 juin derniers a débouché sur des recommandations à mettre en œuvre pour accroître les performances du ministère.

LIRE AUSSI:  Tentative de vol à main armée (21e dossier): Marcel Avohou écope de 10 ans de réclusion criminelle

Au ministère du Travail et de la Fonction publique, les cadres à divers niveaux et la ministre Adidjatou A. Mathys réaffirment leur engagement à améliorer davantage les performances de leur administration bien que celle-ci ait connu de grandes avancées ces cinq dernières années. Pour impulser cette nouvelle dynamique à l’administration de sorte à satisfaire pleinement les attentes du gouvernement et des usagers/clients, ils ont effectué une retraite stratégique à l’initiative de la ministre pour étudier la problématique dans son ensemble. Ces assises ont été conduites par un présidium de quatre membres, dirigé par la ministre elle-même.
Pour mieux appréhender ce dont il est question, les participants ont eu droit à quatre communications. La première a porté sur le bilan des principales actions menées et les résultats obtenus de 2016 à 2021, la deuxième évoque les défis de la modernisation de l’administration publique en général et du ministère du Travail en particulier pour un meilleur service aux usagers/clients. La troisième communication aborde le processus d’élaboration du Plan de travail annuel et de ses outils d’opérationnalisation puis, la dernière a trait au diagnostic managérial des interventions au sein du ministère. Chacune des présentations est suivie de débats. Après quoi, les participants ont effectué des travaux de groupes. Selon le rapport général de la rencontre, chaque groupe de travail a pu dégager les aspects marquants des quatre communications, attirer l’attention sur les forces et faiblesses majeures identifiées par le diagnostic managérial et proposer des approches de solutions, notamment celles relatives à l’amélioration du management des directions». Les travaux de groupes ont donné lieu à des restitutions en plénière suivies de débats.

LIRE AUSSI:  Victoire des Ecureuils face au Maroc: L’unité retrouvée autour du cuir rond

Recommandations

Au nombre des recommandations formulées, précise le même document, figurent, entre autres, « la nécessité d’impliquer tous les agents par structure dans les différentes phases programmatiques du Plan de travail annuel ; la gestion du changement et des mentalités qui doit induire le professionnalisme, la célérité, la transparence dans la gouvernance administrative au grand bonheur des usagers/clients de l’administration». Toujours en termes de recommandations, les cadres ont convenu de la poursuite de la dématérialisation de leur département ministériel en lien avec l’ambition du gouvernement de rendre l’administration publique intelligente. Ils ont souligné la nécessité de l’amélioration des relations fonctionnelles entre les directions générales et les directions départementales pour une meilleure opérationnalisation du plan 2D, et mis un accent sur la redynamisation des deux directions phares du ministère à savoir : la direction générale du Travail et celle de la Fonction publique.
Toutes ces recommandations sont déclinées en une feuille de route qui sera finalisée par le comité mis en place à cet effet, renseigne le rapport général.
Lors de la cérémonie de clôture, lit-on, la ministre s’est réjouie «de l’atteinte des objectifs de la retraite stratégique, et a affirmé être confiante que l’engagement constaté est un préalable aux défis à relever». Adidjatou A. Mathys a aussi «prodigué de sages conseils aux participants pour une vie administrative assez sociale, conviviale et plus orientée vers l’atteinte des objectifs de son département ministériel. Elle a réaffirmé son engagement à jouer pleinement sa partition pour que les (nouveaux) objectifs du Mtfp soient atteints à l’horizon 2026 ».

LIRE AUSSI:  Autorégulation des médias: L’Odem condamne Soleil Bénin Info