Réunion du comité de haut niveau de l’UEMOA:Des ressources annoncées pour des projets d’énergies renouvelables

Par LANATION,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Réunion du comité de haut niveau de l’UEMOA:Des ressources annoncées pour des projets d’énergies renouvelables


Le chef de l’Etat, Boni Yayi a présidé, hier mardi 7 avril à Cotonou, la réunion du comité de haut niveau sur le bilan de la mise en œuvre de l’Initiative régionale pour l’Energie durable (IRED) au sein de l’UEMOA. Il a surtout été question de la poursuite des projets de promotion des énergies renouvelables.

LIRE AUSSI:  Etude du projet de loi de finances au Parlement: Sacca Lafia défend un budget de 47,6 milliards F Cfa pour 2018  

L’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) met résolument le cap sur le solaire. La volonté des Etats membres de promouvoir les énergies renouvelables a été encore réaffirmée hier lors de la réunion du comité de haut niveau sur le bilan de la mise en œuvre de l’Initiative régionale pour l’Energie durable (IRED) à Cotonou. Cette rencontre présidée par le chef de l’Etat Boni Yayi, président en exercice de la Conférence des chefs d’Etat de l’Union, a surtout examiné la mise en œuvre de la phase 2 du Projet de développement des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique (PRODERE). Dans ce cadre, l’Union retient de mobiliser de nouveaux financements à travers un fonds dénommé ‘’ Facilité régionale d’accès à l’énergie durable’’ (FRAED). Ce fonds est doté de ressources initiales de 50 milliards de francs CFA dont 10 milliards au titre de la contribution de l’UEMOA. Son premier objectif, permettre aux Etats membres de disposer d’une capacité totale installée de 200 Mw en énergies renouvelables.

LIRE AUSSI:  Assemblée nationale: La révision du Code électoral se précise

«Le comité a exhorté les institutions de l’Union à redoubler d’efforts pour la poursuite diligente de la première phase du PRODERE pour un montant de 20 milliards de francs CFA et à prendre des dispositions en vue d’alléger les procédures afin d’accélérer les réalisations des projets en faveur des populations», informe le communiqué final de la réunion lu par Guy Amédée Adjanohoun, commissaire en charge de l’Energie. Il recommande également d’accélérer les démarches pour la mise en place d’un cadre communautaire pour le partenariat public-privé.
Du bilan de la mise en œuvre de l’IRED, il ressort que le Fonds de développement Energie (FDE) dont les contributions s’élèvent à 257 milliards 273 millions de francs CFA a financé onze projets visant à résorber le déficit énergétique dans les Etats membres. Les apports attendus de ces projets sont une offre additionnelle du parc de production de 116 Mw et la construction de 825 km de lignes électriques. Ce fonds, souligne le communiqué final, a également permis de financer trois projets du Programme régional d’économie d’énergie (PREE) pour 5,7 milliards de francs CFA.
S’agissant du PRODERE, sa première phase a permis la fourniture et l’installation de 4955 kits solaires, 7703 lampadaires solaires, 1303 lampes de basse consommation, six microcentrales solaires et 37 systèmes d’adduction d’eau dans les Etats membres. Son coût est de 19 milliards 215 millions de francs CFA.

LIRE AUSSI:  Nativité 2014: L'église St Antoine de Padoue d’Abomey-Calavi pas du reste