Revue du plan de travail annuel du Menc: Apprécier les progrès

Par Christian HOUNONGBE,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Revue du plan de travail annuel du Menc: Apprécier les progrès


Les cadres du ministère de l’Economie numérique et de la Communication ont été conviés, ce jeudi 8 août, à Cotonou, à l’évaluation de l’exécution au 30 juin 2019 de leur plan de travail annuel. A cette occasion, la directrice adjointe de cabinet, Opportune Quenum, représentant la ministre de l’Economie numérique et de la Communication, a invité les participants à analyser sans complaisance les réalisations, relever les points faibles afin de proposer des solutions appropriées.

LIRE AUSSI:  Crise économique en Afrique : La menace, les conseils de Wadagni

L’exécution efficace et efficiente du Plan de travail annuel 2019 préoccupe les cadres du ministère de l’Economie numérique et de la Communication qui ont pris part, ce jeudi 8 août, à Cotonou, à l’atelier sur la revue de l’exécution du Plan de travail annuel au 30 juin 2019.  Selon Opportune Quenum, directrice adjointe de Cabinet, représentant la ministre de l’Economie numérique et de la Communication, cette évaluation qui fait suite à celle d’avril dernier est d’une importance capitale. Elle traduit dans le concret les nobles ambitions des cadres pour les sous-secteurs de l’Economie numérique, de la Poste et de la Communication. « Qu’il vous souvienne, en avril dernier, nous avons tenu la revue d’exécution du Pta au 31 mars du
ministère et c’est heureux qu’en ce jour, nous nous retrouvions pour le même exercice », se réjouit-elle.
A l’en croire, au terme du deuxième trimestre de l’année, il convient, conformément aux exigences de la gestion axée sur les résultats, de procéder à une nouvelle revue de l’exécution du Pta. Pour la directrice adjointe de cabinet, c’est le lieu d’apprécier non seulement les progrès enregistrés depuis la dernière revue mais aussi d’analyser les difficultés rencontrées afin de dégager les approches de solutions pertinentes. « Il s’agit pour chacun de bien accomplir sa mission afin que les populations puissent profiter des opportunités que leur offre l’économie numérique », a-t-elle ajouté. Face à l’enjeu que constitue la revue du Pta, la Dac invite les participants à examiner et à analyser sans complaisance les réalisations des projets et des structures du ministère afin d’apprécier leur performance ».
Au nom de la ministre Aurélie Adam Soulé Zoumarou, elle convie les participants à identifier les goulots susceptibles de freiner la bonne évolution des activités et à proposer des actions appropriées. Exprimant son insatisfaction par rapport aux performances réalisées, la représentante de la ministre souhaite que les échanges aboutissent à des propositions qui vont renverser ces tendances afin que le ministère de l’Economie numérique et de la Communication produise de meilleurs résultats à la fin de l’exercice budgétaire. « Avec les faibles taux d’exécution physique et financière respectifs de 23% et
28, 79%,  nous sommes loin de ce qui est attendu dans le secteur de l’Economie numérique », regrette-t-elle.
Pour le directeur de la Programmation et de la Prospective, Marius Atayi-Guèdègbé, cet atelier est particulier pour plusieurs raisons. Il consacre d’une part l’examen du bilan à mi-parcours du Pta et d’autre part, il intervient dans un contexte de performances mitigées et de l’actualisation du Pta du ministère par le Bureau d’analyse et d’investigation de la Présidence. A l’en croire, cette actualisation est intervenue le vendredi 2 août dernier suite aux besoins de réaménagements de certaines activités du Pta exprimés par les différentes structures. « Nous devons trouver les bonnes pistes pour réaliser le Pta actualisé afin de pouvoir atteindre 80 % au minimum à la fin de l’exercice », a-t-conclu.

LIRE AUSSI:  Assemblée nationale : la loi sur la protection du patrimoine culturel adoptée