Revue du secteur de l’énergie exercice 2019: De nouvelles orientations pour améliorer les performances

Par Site par défaut,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Revue du secteur de l’énergie exercice 2019: De nouvelles orientations pour améliorer les performances


Sous la supervision de Dona Jean-Claude Houssou, les services et directions techniques sous tutelle du ministère de l’Energie et les partenaires techniques et financiers ont procédé, vendredi 12 juin dernier, à la revue dudit secteur au titre de 2019. A cause du coronavirus, les travaux se sont déroulés par visioconférence et de nouvelles recommandations ont été faites pour améliorer les performances.

LIRE AUSSI:  Assemblée nationale : La loi sur l’hygiène publique adoptée

Les performances atteintes en 2019 dans le secteur de l’énergie ont conduit les acteurs à l’issue de la revue à opter pour de nouvelles recommandations pour l’amélioration des résultats futurs.
En effet, dans sa présentation, Herman Zimé, directeur de la Programmation et de la prospective du ministère de l’Energie, a révélé qu’au 31 décembre 2019, le taux de mise en œuvre du Programme de travail annuel est de 70, 15 % contre une prévision de 96,57 %. Il en ressort un retard qui se traduit par un écart de 26,42 %. Quant à la consommation des crédits, elle est de l’ordre de 69,32 % base engagement et de 56,98 % base ordonnancement. Herman Zimé a aussi retenu un ratio d’efficacité de 72,64 % et un ratio d’efficience de 0,9881< 1 base d’engagement et de 0,8122< 1 base ordonnancement.
Entre autres réalisations, Herman Zimé a relevé la sécurisation de l’approvisionnement en énergie électrique à travers le paiement des frais de location et l’approvisionnement en combustibles des groupes Aggreko, la mise en service d’une centrale de 120 MW en août 2019. « Cela a permis au Bénin de disposer en 2019 d’une capacité propre de production de l’ordre de 157,5 MW », a souligné Herman Zimé. Toujours concernant les réalisations, Dona Jean-Claude Houssou, ministre de l’Energie, a ajouté l’augmentation significative de la production d’électricité passée de 0 à 180 MW grâce à la centrale thermique de 127 MW de Maria Gléta, à la réhabilitation des centrales de la Sbee à Porto-Novo, Parakou et Natitingou et à la turbine à gaz de la Ceb de 23 MW à Maria Gléta. L’acquisition de 75 000 compteurs à prépaiement et leurs accessoires et la pose progressive des kits de branchement, la réalisation des travaux d’alimentation en Hta des localités de Matéri et de Bori, le démarrage des travaux du volet distribution du projet Prera avec l’implantation de 4382 poteaux à Akassato, Cocotomey et Cococodji, la réception sur sites des câbles Hta, Bt en octobre 2019 et les poteaux bois en novembre ont également été mentionnées.

LIRE AUSSI:  Assemblée nationale : La loi sur l’hygiène publique adoptée

Les difficultés

Expliquant les dysfonctionnements et écarts, Herman Zimé a fait savoir que les ressources ont été engagées conformément aux seuils programmés sur la période mais les dépenses ordonnancées n’ont pas suivi la même tendance. A cela s’ajoute le faible taux d’engagement enregistré au niveau des dons dû au retard de démarrage des travaux de Presredi à cause de la reprise de l’étude d’impact environnemental et au retard de la demande des fonds de concours sur le projet Prera. En dehors de ces facteurs limitants, Herman Zimé en a identifié d’autres qui ont trait au retard dans la mise en place des fonds de concours et dans la mise en œuvre des plans de lotissement dans certaines localités. « Ce qui a ralenti la mise en œuvre des projets d’électrification », a relevé Herman Zimé.
La revue a été une occasion pour mettre un accent particulier sur les énergies renouvelables et noter l’impact du Covid-19 sur l’exécution du Pta 2020?