Riposte contre le coronavirus: Les entreprises béninoises veillent au grain

Par Maryse ASSOGBADJO,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Riposte contre le coronavirus: Les entreprises béninoises veillent au grain


Les sociétés béninoises ne jouent pas avec les mesures édictées par le gouvernement dans le cadre de la riposte contre le coronavirus. Chaque structure veille au respect des dispositions prises pour préserver la santé de tous.

LIRE AUSSI:  Wallis Zoumarou, doyen d’âge de la 8e législature: « Je vois plusieurs noms pour le perchoir »

Qu’il s’agisse des structures politiques, des entreprises publiques ou privées, toutes veillent au grain dans le cadre de la riposte contre le coronavirus. Chaque structure y va de ses moyens pour la sauvegarde de la santé de tous.
Au ministère du Commerce et de l’Industrie, l’organisation est propre à chaque direction. « Le ministère a pris la décision de mettre la moitié du personnel en congé de deux semaines. Cela se fait par rotation et ça nous a permis de diminuer l’effectif du personnel », explique Jean-Bernard Favi, directeur général du Commerce.
Dans cette institution, les règles sont valables autant pour les agents contractuels que pour ceux en apprentissage. « Nous avons d’abord mis un terme aux stages pendant trois semaines avant de constituer deux équipes de stagiaires. Elles viennent au service par rotation aussi afin de réduire l’effectif dans le ministère », explique-t-il.
Les équipements de lavage des mains et des thermomètres permettent de prendre systématiquement la température des usagers. Des gels sont à l’entrée de plusieurs bureaux.
« Le ministère a doté chaque direction suffisamment de masques pour permettre à tous d’être en sécurité. Il en est de même de la distanciation sociale d’un mètre pendant les réunions », développe-t-il.
A la direction de l’Etat civil (Dgec), employés et visiteurs sont soumis aux mesures barrières. Le dispositif de lavage des mains accueille tout usager. « Nous avons distribué des gels, gants, cache-nez au personnel en vue d’assurer la continuité du service », fai savoir Abdon Mikpon’Ai, directeur général de l’Etat civil.
Ici, les mesures restent quasiment les mêmes pour tous les travailleurs. « Nous organisons des rotations pour les bureaux à plus de deux agents. Les agents du privé (gardiens et agents d’entretien) comme les conducteurs de véhicules administratifs ne sont pas écartés», souligne
Abdon Mikpon’Ai.
Au Centre multimédia des adolescents et des jeunes du Bénin (Ado Tv/Fm), une note élaborée en quatre points et signée de Darius Dadé, directeur exécutif du centre, renseigne sur les conduites à tenir par le personnel.
« Le nettoyage des mains à l’entrée du centre et des chaînes Ado est systématique et obligatoire. Eviter de se serrer les mains. L’utilisation obligatoire des mouchoirs pour tousser. L’inscription des heures d’entrée et de sortie est obligatoire», peut-on lire à l’entrée du centre.
La lutte contre le Covid-19 ne laisse personne indifférent au Bénin et chaque structure s’implique selon ses ressources.

LIRE AUSSI:  Wallis Zoumarou, doyen d’âge de la 8e législature: « Je vois plusieurs noms pour le perchoir »