Risque de menaces contre son patrimoine et ses fidèles : L’EPMBC dénonce une nouvelle intention de semer la discorde

Par Josué F. MEHOUENOU,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Risque de menaces contre son patrimoine et ses fidèles : L’EPMBC dénonce une nouvelle intention de semer la discorde


La guerre froide de vieille date entre les deux ailes dissidentes de l’Eglise méthodiste du Bénin pourrait connaître des rebondissements dans les prochains jours. Les responsables de l’Eglise protestante méthodiste du Bénin Conférence, à travers une conférence de presse organisée hier, jeudi 10 septembre à Cotonou, disent avoir eu échos d’informations crédibles relatives à des intentions malveillantes sur son patrimoine et ses fidèles. Ils en ont donc appelés au respect du sacré, de la division constatée au sein de leur congrégation et mettent en garde.

LIRE AUSSI:  Disparition de l'évêque de Djougou : L'Eglise catholique pleure Paul Vieira

« L’EPMBC voudrait à travers cette conférence de presse faire comprendre à l’opinion publique nationale et internationale, une fois encore qu’elle a assez subi et qu’elle a aussi assez averti et qu’elle prendra toutes les dispositions nécessaires et légitimes pour protéger ses fidèles, les lieux de culte et de prières sur toute l’étendue du territoire national… l’EPMBC vient attirer l’attention des autorités à divers niveaux de notre pays sur ce que nous allons certainement tous vivre et en être témoins dans les heures, jours et mois qui sont devant nous…»
Face aux hommes des médias hier à l’église Béthanie de Akpakpa, le secrétaire général adjoint de l’Eglise protestante méthodiste du Bénin Conférence, le révérend pasteur Euloge Thierry Hounzandji intervenant au nom de l’ensemble de cette communauté chrétienne a évoqué à travers les propos suscités, des «menaces» que feraient planer leurs frères méthodistes de l’autre aile sur la quiétude et la tranquillité de leurs fidèles et même sur leur patrimoine. Il dit détenir, de sources dignes de foi, des informations selon lesquelles « des violences seraient à nouveau en train d’être préparées contre les fidèles … dans le but de fermer les lieux de culte et de prière….»
Un tel plan, selon ses explications, ne sera pas accepté par l’EPMBC dont les responsables, prévient-il, au regard de l’intégrisme religieux qui s’enfle dans la sous-région, «ne pourront plus contenir leurs membres». Mais avant d’en arriver à ces détails et mis en garde, le porte-parole de circonstance de l’EPMBC a rappelé la genèse de la crise qui oppose les fidèles méthodistes depuis 20 ans environ, les affres engendrés par elle, la détermination de certains fidèles de l’autre aile à vouloir donné suite aux décisions de justice. Il sera appuyé dans son intervention par le premier responsable de l’église, le révérend pasteur Mathieu Alao, le vice-président Jonathan Amegnigan et d’autres intervenants qui pour l’essentiel, ont dénoncé cette nouvelle intention de semer le trouble et la discorde au sein du peuple de Dieu. Pour eux, « chaque communauté ecclésiale ayant son origine dans l’Eglise méthodiste, devra être soumise au Seigneur Jésus-Christ et être à l’écoute du Saint-Esprit ».

LIRE AUSSI:  Disparition de l'évêque de Djougou : L'Eglise catholique pleure Paul Vieira