Risques d’inondations dans les bassins: Les résultats de la cartographie disponibles

Par LANATION,

  Rubrique(s): Environnement |   Commentaires: Commentaires fermés sur Risques d’inondations dans les bassins: Les résultats de la cartographie disponibles

Photo de famille des participants lors des traveaux de cartographie des risques d'innondation

Les résultats des travaux de cartographie des risques d’inondations dans les bassins des fleuves Niger, Ouémé et Mono sont disponibles. Ils ont été présentés, ce mardi 31 août à Cotonou, à la clôture de l’atelier de leur validation.

LIRE AUSSI:  Préservation et développement des forêts galeries: L’atténuation des effets de la transhumance préoccupe

Les acteurs de la cartographie ont clôturé l’atelier de validation des résultats des travaux de cartographie des risques d’inondations dans le bassin des fleuves Niger, Ouémé et Mono. L’objectif est de cartographier les zones d’inondations afin de doter les mairies concernées d’instruments de management territorial préventif modernes en ce qui concerne la gestion des risques et des situations d’inondations.
Selon Ouorou Baro Mora, directeur de cabinet du ministère de l’Intérieur et de la Sécurité publique, la capacité nationale d’identification des risques de cartographie et d’élaboration des données spatiales demeure faible et limitée. Ce diagnostic est confirmé par la Stratégie nationale de réduction des risques de catastrophe. En effet, les communautés locales ne disposent ni d’une ligne directrice d’identification des risques de catastrophe et de mise en place des bases de données spécifiques ni d’un cadre d’harmonisation et de coordination de l’information. Ce qui constitue un obstacle majeur à la mise en œuvre des plans de développement des communes et au développement durable. « C’est bien au regard de toutes ces limites que la présidence de la Plateforme nationale des risques de catastrophe a demandé et obtenu l’appui du Pnud pour élaborer la cartographie des risques d’inondations dans les bassins du Niger, du Mono et de l’Ouémé. Cette demande a permis de doter les mairies de Malanville, Karimama, Zagnanado, Aguégués, Grand-Popo et Athiémé d’instruments de management territorial relatifs et modernes pour la gestion des inondations », a-t-il ajouté. José Herman Wabo, représentant résident adjoint du Pnud, a félicité le gouvernement pour son leadership et pour la confiance faite au Pnud. Selon lui, la problématique de la gestion des risques d’inondation n’épargne aucun secteur de développement. Au regard des dégâts engendrés, il convient de mettre en place des systèmes et mécanismes de gouvernance efficaces pour une meilleure gestion des inondations au Bénin. « La qualité des outils et des données permettra au gouvernement d’anticiper sur l’évaluation des dégâts et la planification des réponses ne laissera plus les communautés pour compte », a-t-il conclu.

LIRE AUSSI:  Espèce rare: Le Kosso, un bois prisé

 

Par Ulrich AKPOVO (Stag.)