Roi Pelé: Une vie et une carrière accomplies

Par Marius IBIKOUNLE,

  Rubrique(s): Sports |   Commentaires: Commentaires fermés sur Roi Pelé: Une vie et une carrière accomplies

l reste l’unique joueur à remporter trois coupes du monde

Figure emblématique du football, le roi Pelé, de son vrai nom Edson Arantes do Nascimento, repose depuis mardi 3 janvier dernier, en sa dernière demeure au neuvième étage du cimetière vertical, le Memorial Necropole Eucumênica. Retour sur la vie et la riche carrière de l’unique joueur ayant remporté trois fois la Coupe du monde de football en 1958, 1962 et 1970.

LIRE AUSSI:  Ligue des champions Uefa: Les promesses du dernier carré

Avec une carrière sportive atypique, Edson Arantes do Nascimento dit « Pelé » restera encore longtemps dans le cœur des milliers de fans du sport-roi qui l’ont conduit à sa dernière demeure au neuvième étage du cimetière vertical, le Memorial Necropole Eucumênica, mardi 3 janvier dernier. Véritable monument du football, Pelé a eu le mérite d’avoir écrit à l’encre de ses crampons sur les pelouses une belle histoire de cette discipline depuis Santos Fc où il a démarré sa carrière professionnelle jusqu’aux Etats-Unis. En effet, né le 23 octobre 1940 à Três Corações (en français : « Trois Cœurs »), dans l’État du Minas Gerais, au nord de Rio de Janeiro, Pelé quitte sa famille en 1956 pour s’installer à Santos pour y faire une carrière professionnelle. Au départ, il s’entraîne directement avec l’équipe première mais joue avec les juniors. Il fallait qu’il attende le 7 septembre 1956 pour disputer son premier match avec l’équipe pro à l’occasion d’une rencontre amicale contre les Corinthians de San André. En lieu et place du titulaire, le génie brésilien s’affirme et marque son premier but officiel. Alignant de bonnes prestations, il est convoqué en équipe du Brésil et joue le 7 juillet 1957 lors de la Copa Roca contre l’Argentine au Maracanã, match au cours duquel il inscrit un but (défaite 1-2). Trois jours plus tard, il est titularisé pour la première fois en équipe du Brésil et, grâce à un nouveau but, permet de battre l’Argentine 2-0. C’est le début d’une belle aventure pour le jeune prodige du football brésilien qui va croire en ses chances. Alors que le Brésil se préparait pour le mondial 1958, le fils de Dondinho (João Ramos do Nascimento), ex-footballeur amateur termine meilleur buteur du championnat de l’État de Sao Paulo avec 17 buts. Cette performance sera déterminante dans sa sélection pour la Coupe du monde suédoise. Mais, blessé quelques jours avant le début de la compétition lors d’un match amical contre le Sc Corinthians Paulista, le natif de Três Corações ne participe ni aux matchs amicaux de préparation ni aux deux premiers matchs de la sélection brésilienne au Mondial, une victoire (trois buts à zéro face à l’Autriche) et le premier match nul sans but de l’histoire de la Coupe du monde contre l’Angleterre. Pélé va finalement commencer le tournoi contre l’Urss lors du troisième match décisif. Il fait ses débuts dans la compétition et devient à l’âge de dix-sept ans le plus jeune participant au tournoi. le Roi Pelé a marqué l’histoire du football

LIRE AUSSI:  Caf Awards: Sadio Mané élu joueur africain de l’année

Un premier sacre

Le Brésil s’impose grâce à un doublé de Vavá et se qualifie pour les quarts de finale. La suite sera bonne pour le jeune attaquant du Santos Fc qui va inscrit son premier but au mondial contre le Pays de Galles en quarts de finale. Il devient, à 17 ans et 239 jours, le plus jeune joueur à marquer un but en Coupe du monde. En demi-finale contre la France, Edson va s’offrir son premier triplé en coupe du monde et envoyer son équipe en finale de coupe du monde. Pelé et ses coéquipiers vont disputer face à la Suède, pays hôte, leur première finale de coupe du monde. C’est la première finale de coupe du monde diffusée à la télévision dans plusieurs pays. Après deux buts de Vavá, Pelé marque l’un des plus beaux buts de l’histoire de la coupe du monde : dix minutes après le début de la seconde période, le jeune Brésilien envoie le ballon au-dessus d’un défenseur avant de l’expédier dans les filets d’une volée parfaite. Le Brésil devient pour la première fois championne du monde grâce à une large victoire 5-2 qui marque l’arrivée de Pelé sur la scène internationale. Le numéro 10 de 17 ans quitte la pelouse en pleurs, épaulé par ses coéquipiers. Buteur à six reprises en l’espace de trois rencontres, Pelé termine deuxième meilleur buteur de la compétition derrière Just Fontaine et ses treize buts et devient, à dix-sept ans, le plus jeune vainqueur de la Coupe Jules Rimet.

L’homme aux 3 coupes du monde

Après le mondial 1958, Pelé remportera également le mondial 1962 même s’il n’a pas joué tous les matchs. Titulaire indiscutable en équipe du Brésil, le 30 mai 1962, le Brésil affronte le Mexique qu’il bat sur le score de 2-0 grâce à des buts de Mário Zagallo et Pelé. Face à la Tchécoslovaquie, Pelé se blesse et ne parvient pas à se remettre sur pied avant la fin du tournoi. Mais, la Seleção, menée à nouveau par un Garrincha insaisissable et irréprochable, triomphe pour une deuxième fois. Ayant démontré l’étendue de ses talents en 1958 et 1962, la légende va connaitre une déception en 1966 avant de revenir en 1970 pour son troisième et dernier sacre. Pour cette œuvre unique, il est considéré comme le plus grand joueur de tous les temps. Désigné athlète du siècle par le Comité international olympique (Cio) et joueur du XXe siècle par la Fédération internationale de football association (Fifa), l’attaquant brésilien cumule des records extraordinaires. Plus de mille buts sont attribués à l’homme qui a marqué six fois cinq buts, trente fois quatre buts et 92 fois trois buts. Avec 77 buts et 47 passes décisives en 92 sélections internationales, Pelé figure en tête des détenteurs de record de buts avec leur équipe nationale au même titre que Miroslav Klose (71 buts), David Villa (59 buts) et Olivier Giroud (53 buts). Ce parcours élogieux lui a valu de son vivant une notoriété mondiale. C’est ainsi qu’il prêtait son image à diverses entreprises et causes après sa retraite sportive. Nommé ambassadeur pour l’Organisation des Nations unies (Onu) et l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (Unesco) et ministre extraordinaire des Sports du Brésil entre 1995 et 1998, la star brésilienne ne s’est pas adonnée à la politique dans son pays comme l’emblématique milieu de terrain Sócrates qui a mené des combats aux côtés des Corinthians de São Paulo ou Maradona, qui a cimenté sa légende et sa place dans le cœur des tribunes populaires en devenant un compagnon de lutte des opprimés. Du président d’extrême droite Jair Bolsonaro à l’ancien ouvrier Lula en passant par le centriste Fernando Henrique Cardoso qui en fera son ministre des Sports, Pelé a toujours été en bons termes avec les gouvernants brésiliens sans jamais s’engager politiquement. « Je crois que j’ai fait beaucoup plus pour le Brésil avec mon football et en étant moi-même que bien des hommes politiques payés pour le faire », a-t-il déclaré. Pelé affirme dans un film sur sa vie n’avoir pas été ni un super-homme, ni un faiseur de miracles mais une personne normale à qui Dieu a donné le don de jouer au football. « Je n’ai aucune envie d’être impliqué en politique. Le football me prend déjà presque tout mon temps, et de toute façon, je ne comprends rien à la politique», avait martelé le roi. Il reste l’unique joueur a remporté trois coupes du monde

le Roi Pelé a marqué l’histoire du football

 

LIRE AUSSI:  Ligue des champions Uefa: Les promesses du dernier carré

Pelé : le conquistador !

Connu comme étant un renard des surfaces, prêts à bondir sur le ballon et concrétiser la moindre occasion, Pelé était également un grand conquistador de femmes. L’ancienne star de Santos Fc s’est mariée à trois reprises et a eu des relations avec plusieurs femmes. De son premier mariage avec Rosemeri dos Reis Cholbi, 21 février 1966, il a deux filles, Kelly Cristina, née le 13 janvier 1967 et Jennifer, née en 1978, ainsi qu’un fils, Edinho, né le 27 août 1970. Le couple se sépare en 1980 et divorce en 1982. Entre 1981 et 1986, il fréquente la présentatrice de télévision, Xuxa, qui était mannequin à l’époque. En 1990, Pelé commence à fréquenter la psychologue et chanteuse de gospel Assíria Seixas Lemos. Ils se marient en avril 1994 et le couple donne naissance aux jumeaux Joshua et Celeste le 28 septembre 1996. Mais, ce mariage, le plus long de la vie de la star ne sera pas ce dernier. En juillet 2016, il épouse Marcia Cibele Aoki, la femme d’affaires d’origine japonaise sur qui, il avait plus de 24 ans. C’est elle qui restera à ses côtés jusqu’à ses derniers jours. En dehors de ces unions officielles, Pelé a eu au moins deux enfants avec d’anciennes compagnes. Avant son premier mariage, il a eu une fille avec la femme de chambre, Anisia Machado. Sandra Regina Machado née le 24 août 1964 n’a jamais été reconnue par le triple vainqueur de coupe du monde en dépit des tests Adn. Le roi du football a eu une autre fille, Já Flávia Kurtz, issue d’une relation extra-conjugale et née en 1970, avec la journaliste Lenita Kurtz. Père de 7 enfants «officiels»,

Pelé avec sa dernière conquête Marcia Cibele Aoki avec qui il
s’est marié en 2016