Rougeole : L’Unicef et l’Oms s’inquiètent

Par Fulbert Adjimehossou,

  Rubrique(s): Actualités, Santé |   Commentaires: Commentaires fermés sur Rougeole : L’Unicef et l’Oms s’inquiètent


Les inquiétudes augmentent face à la flambée épidémique de rougeole, une situation qui met en danger les enfants. En effet, le nombre de cas de rougeole recensés à travers le monde a augmenté de 79 % au cours des deux premiers mois de l’année 2022 par rapport à la même période en 2021. Selon l’Oms et l’Unicef, il y a un risque accru de propagation des maladies à prévention vaccinale et pourrait engendrer d’importantes flambées épidémiques, en particulier de rougeole. « Des millions d’enfants pourraient ainsi être touchés en 2022 », avertissent les deux organisations onusiennes.  « Les perturbations liées à la pandémie, l’aggravation des inégalités en matière d’accès aux vaccins et la réaffectation des ressources destinées à la vaccination de routine empêchent un trop grand nombre d’enfants de recevoir une protection contre la rougeole et d’autres maladies à prévention vaccinale », ajoutent-elles.

17 338 cas de rougeole ont été recensés dans le monde en janvier et février 2022, contre 9 665 au cours des deux premiers mois de l’année 2021. Or, cette maladie très contagieuse a tendance à ressurgir rapidement lorsque les taux de vaccination diminuent. Les organisations s’inquiètent du fait que les flambées de rougeole puissent également laisser présager d’autres épidémies de maladies se propageant plus lentement. Outre ses effets directs sur l’organisme, qui peuvent mettre en jeu le pronostic vital, le virus de la rougeole affaiblit le système immunitaire et rend l’enfant plus vulnérable pendant plusieurs mois à d’autres maladies infectieuses telles que la pneumonie et la diarrhée. Parmi les pays où la rougeole a le plus sévi depuis l’an dernier figurent la Somalie, le Yémen, le Nigeria, l’Afghanistan et l’Éthiopie. Au 1er avril 2022, on déplorait toujours le report, en raison de la pandémie, de 57 campagnes contre des maladies à prévention vaccinale prévues dans 43 pays, au détriment de 203 millions de personnes, principalement des enfants. Parmi ces campagnes, 19 visent plus particulièrement la rougeole, une situation qui expose 73 millions d’enfants au risque de contracter cette maladie.

LIRE AUSSI:  Assemblée nationale : Le contrat entre la Nocibé et l’Etat béninois fait polémique