Routes Djougou-Péhunco-Kérou-Banikora: Une contribution de 17 milliards francs Cfa obtenue

Par Ariel GBAGUIDI,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Routes Djougou-Péhunco-Kérou-Banikora: Une contribution de 17 milliards francs Cfa obtenue


Le Bénin décroche un montant de 17 milliards de francs Cfa auprès de la Banque ouest-africaine de développement (Boad) dans le cadre du financement partiel  du projet d’aménagement et de bitumage des routes Djougou-Péhunco-Kérou-Banikoara. Il s’agit d’un accord de prêt dont le document a été transmis à l’Assemblée nationale pour autorisation de ratification, souligne le Conseil des ministres de ce mercredi 4 septembre.

LIRE AUSSI:  Message sur l’état de la Nation: Patrice Talon au Parlement le vendredi 27 décembre prochain

Le financement des travaux d’aménagement et de bitumage des routes Djougou-Péhunco-Kérou-Banikoara, longues de 209,68 km, est en train d’être bouclé. Selon le Conseil des ministres de ce mercredi, le Bénin a obtenu un prêt de 17 milliards de francs Cfa de la part de la Banque ouest-africaine de développement (Boad) dans le cadre du financement partiel de ce projet. L’accord de prêt a donc été transmis au parlement pour autorisation de ratification. Cette contribution de la Boad vient ainsi s’ajouter aux 107 milliards de francs Cfa précédemment obtenus de la Banque africaine de développement (Bad), se félicite le Conseil. Un énième apport de plus de 6 milliards de francs Cfa est également attendu de la part de l’institution bancaire « au profit du même projet sous forme de don, de la Facilité d’investissement pour le transport en Afrique, de l’Union européenne ». Et avec l’apport du budget national, le financement des travaux de ces routes sera totalement bouclé. Le Conseil des ministres se réjouit de cette avancée et informe qu’au regard de l’importance stratégique desdites routes pour les localités traversées, l’économie nationale et le transport sous-régional, les ministres en charge de ce dossier ont été instruits aux fins d’accomplir toutes les diligences requises en vue de la ratification du prêt et du démarrage des travaux.
Notons que l’aménagement et le bitumage de tout le linéaire intègrent la mise en deux fois deux voies des traversées des villes de Djougou, Péhunco et Kérou.
La cerise sur le gâteau, c’est que ce projet regorge également d’un « important volet social », relève le Conseil des ministres. Il s’agit, en effet, de l’aménagement de 152 km de pistes rurales ; la construction de 18 forages ; la construction de 12,013 mètres linéaires de clôtures ; la réhabilitation de 18 infrastructures sociocommunautaires. Toujours en termes d’impact social, l’on note la réhabilitation de neuf infrastructures marchandes, l’acquisition d’ambulances médicalisées pour les quatre communes desservies par le projet, la plantation de 5600 arbres. Sans oublier la construction de retenues d’eau pour maraîchage et la mise en place d’unités de transformation de produits agricoles et de hangars de stockage au profit de 50 organisations de femmes. Autrement dit, l’aménagement et le bitumage des routes Djougou-Péhunco-Kérou-Banikoara constituent un grand projet aux retombées diverses et variées pour les populations des communes cibles.

LIRE AUSSI:  Développement de l’économie numérique: Engouement pour les achats en ligne