Santé communautaire et soins de santé primaires: Un forum régional évalue les avancées

Par Josué F. MEHOUENOU,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Santé communautaire et soins de santé primaires: Un forum régional évalue les avancées


Cotonou abrite du 12 au 15 novembre prochain, un forum régional sur la santé communautaire dans le cadre des soins de santé primaires. La rencontre mobilise acteurs et décideurs au haut niveau pour l’Afrique de l’Ouest et du centre et se veut un cadre d’échanges, de partage de bonnes pratiques et de résolutions pour parvenir à la réalisation de la couverture santé universelle dans les régions sus-indiquées.

LIRE AUSSI:  Réduction des cas d’accident de la circulation: Le permis de conduire bientôt obligatoire pour les motocyclistes

Le forum régional sur la santé communautaire dans le cadre des soins de santé primaires qui a démarré, mardi 12 novembre à Cotonou, accueille un hôte de marque, le ministre en charge de la Santé du Libéria. La rencontre mobilise aussi des représentants des gouvernements, des gestionnaires de programme, des experts, des partenaires, la société civile, le secteur privé, les organisations non gouvernementales et les acteurs communautaires.
Ce forum dont le thème est «Renforcement des systèmes de santé communautaire pour obtenir des résultats clés pour les enfants dans le contexte de la revitalisation des soins de santé primaires » offre l’opportunité de faire le plaidoyer en vue d’accroitre les investissements en faveur des soins de santé primaires et plus particulièrement de la santé communautaire. La rencontre «permettra d’examiner les défis, de partager les meilleures pratiques, d’identifier les innovations, de renouveler les engagements et de mobiliser le partenariat » en vue de parvenir à l’atteinte des Objectifs de développement durable (Odd), notamment l’Odd 3. La cible la plus visée ici, ce sont les femmes et les enfants surtout ceux vivant dans les zones défavorisées. Claude Kamenga, intervenant au nom de l’Organisation mondiale de la santé (Oms) et du Fonds des Nations Unies pour l’enfance (Unicef) plaide alors pour l’accélération de la réalisation des résultats clés pour les enfants les plus vulnérables et leurs familles.
Selon lui, des avancées notoires ont été réalisées par les pays dans le cadre du renforcement des soins de santé primaires à base communautaire. Il cite entre autres, le développement des politiques et des plans nationaux de santé communautaire par vingt pays, la révision du profil de l’agent de santé communautaire par six pays, l’intégration des indicateurs communautaires dans les systèmes nationaux d’information sanitaire par quatre pays, et la responsabilisation et l’autonomisation des collectivités locales et des communautés dans la mise en œuvre et la gestion des services de santé à base communautaire par cinq pays. Plus récemment en 2018, la conférence mondiale sur les soins de santé primaires a donné une impulsion plus importante aux efforts mondiaux pour étendre la couverture de soins de santé primaires, indiquera-t-il. Il a souhaité que le forum de Cotonou soit une occasion pour examiner les défis, partager les meilleures pratiques, identifier les innovations, renouveler les engagements et mobiliser davantage le partenariat au profit des bénéficiaires des soins de santé primaires. Claude Kamenga note aussi qu’en la matière, l’engagement du gouvernement du Bénin à assurer les droits des enfants comme composante essentielle pour l’atteinte des Odd reste un bond qui mérite d’être reconnu.

LIRE AUSSI:  Meurtre (24e dossier): Rancunier, Hama Sadou écope de 20 ans de travaux forcés

Lancement de l’Initiative de Cotonou

Le choix du Bénin pour abriter le forum régional sur la santé communautaire dans le cadre des soins de santé primaires n’est pas un hasard. Le pays totalise en la matière des acquis qui devraient être bénéfiques pour les participants et autres experts conviés. Le ministre de la Santé, Benjamin Hounkpatin, en procédant à l’ouverture des travaux s’est fait le devoir de rappeler quelques grandes actions posées par son pays. « Le gouvernement du Bénin a retenu la santé communautaire comme un maillon primordial pour l’atteinte de la couverture sanitaire universelle… et la santé communautaire qui bénéficie déjà de l’appui de plusieurs partenaires fait l’objet de réformes avec l’élaboration d’un nouveau document de politique », soutient-il. Il évoque aussi la suppression des croisements entre intervenants, en vue d’une synergie d’actions, l’inscription des actions dans un cadre commun de résultats, le renforcement de l’implication des collectivités décentralisées, la mise en place d’un fonds santé communautaire et la mise en place de l’Agence nationale des soins de santé primaires comme des preuves tangibles de l’engagement politique prononcé du Bénin. En dépit de cette percée, le pays cherche toujours des pistes pour un arrimage et une synergie des soins de santé communautaire avec les efforts de réalisation de la couverture santé universelle.
Ce forum est donc, d’après son analyse, une occasion de partager l’information et d’échanger sur les directives récentes, les progrès réalisés par les pays en termes d’actions innovantes et de convenir de l’appui technique à mettre en place dans les pays en matière de soins de santé primaires. Ce sera aussi l’occasion pour poser les jalons d’un groupe de coordination régional sur la santé communautaire. Le ministre Benjamin Hounkpatin a surtout plaidé pour que les résultats des travaux servent au lancement de l’Initiative de
Cotonou sur la santé communautaire en vue de renforcer les actions concertées en faveur de la couverture sanitaire universelle.

LIRE AUSSI:  Journée mondiale du livre et du droit d’auteur: Inscrire le livre au cœur des politiques publiques au Bénin