Santé et bien-être des adolescents et jeunes : Care international Bénin lance le projet « Pasaj »

Par Isidore Alexis GOZO (gozoalexis6@gmail.com),

  Rubrique(s): Santé |   Commentaires: Commentaires fermés sur Santé et bien-être des adolescents et jeunes : Care international Bénin lance le projet « Pasaj »

Quotidien des personnes vivant avec le Vih Faire reculer les frontières de l’auto-stigmatisationCare international Bénin pour une éducation de qualité et une vie sexuelle responsable des adolescents et jeunes

Le projet « Agir pour la santé sexuelle des adolescents et des jeunes » (Pasaj) est entré, depuis hier jeudi 13 janvier, dans sa phase active. C’est une initiative à travers laquelle Care international Bénin s’engage à réduire les comportements sexuels à risques chez les adolescents et jeunes en milieu scolaire et d’apprentissage dans les départements de l’Atlantique et du Couffo.

LIRE AUSSI:  Pilule contraceptive: Pourquoi un bilan sanguin ?

Au profit des jeunes de 10 à 24 ans, Care international Bénin met en œuvre le projet « Agir pour la santé sexuelle des adolescents et des jeunes » (Pasaj). Lancé, hier jeudi 13 janvier 2022, et soutenu par Enabel, il vise à relever les défis de promotion de la santé et du bien-être intégral des adolescents et jeunes. L’enjeu est donc de garantir un avenir radieux et d’assurer une relève de qualité pour le développement du pays.
Le Pasaj sera mis en œuvre dans les communes de Ouidah, Allada, Toviklin et Klouékanmey au sud du Bénin. Joyce Sepenoo, directrice pays Care international Bénin/Togo, fait savoir que les questions de santé sexuelle et reproductive des adolescents et jeunes constituent une préoccupation majeure de développement et un problème de santé publique au Bénin. En effet, chaque année, note-t-elle, près de 275 000 adolescentes et jeunes filles tombent enceintes et plus de 73 000 précocement dans les collèges et en milieu non scolaire. Du point de vue des comportements sexuels à risques, il est constaté, selon elle, que le préservatif est très peu utilisé. « 20 % des jeunes femmes et 44 % des jeunes hommes ont entretenu des rapports sexuels au cours des 12 derniers mois avec un partenaire non marital et non cohabitant et parmi eux, seulement 34 % des femmes et 44 % des hommes ont utilisé un préservatif lors du dernier rapport sexuel », souligne Joyce Sepenoo.
Consciente de cette situation, elle dit compter sur l’engagement des acteurs à lever les barrières sociales, structurelles et de genre. Ce qui permettra d’améliorer l’offre de service en santé sexuelle et de la reproduction et d’impulser un changement de comportement durable chez les adolescents et jeunes des communautés ciblées.
Mabou Ahokpossi, représentant du directeur général de l’Agence nationale des soins de santé primaire, a rappelé la place de l’éducation à la santé sexuelle et reproductive des adolescents et jeunes dans la politique et les stratégies du ministère de la Santé. Il a promis que le ministère, à travers ses structures décentralisées, ne ménagera aucun effort pour apporter son accompagnement à Care international Bénin et à ses partenaires dans le cadre de la mise en œuvre de ce projet.

LIRE AUSSI:  Lutte contre le diabète:L’Ong Bénin santé info plus dépiste 1000 personnes