Satisfaction des revendications des travailleurs : des avancées significatives enregistrées

Par Ariel GBAGUIDI,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Satisfaction des revendications des travailleurs : des avancées significatives enregistrées

négociation Gouvernement centrales syndicales

Il ressort des travaux de la 1re session ordinaire 2021 de négociations gouvernement-syndicats ayant pris fin, vendredi 1er octobre dernier, que des progrès majeurs ont été faits sur la plupart des sujets débattus.

LIRE AUSSI:  Victor Dassi Adossou, président de la Cour suprême : « Apporter ma contribution à l’œuvre gigantesque que pilotent les présidents d’institutions »

Au soir de la première session ordinaire de la Commission nationale de concertations, de consultations et de négociations collectives au titre de cette année, l’on note des progrès significatifs sur la plupart des questions débattues. Lesquelles ont trait aux diligences effectuées dans le cadre de la préparation de la rentrée scolaire et universitaire 2021-2022 et à l’examen des doléances des travailleurs, reçues à l’occasion de la fête du travail, le 1er mai 2021.
Sur le premier point, il est à retenir, au niveau des Enseignements maternel et primaire, l’effectivité du virement des primes de rentrée des enseignants (primes de journée pédagogique, de rentrée, de rendement, de gratification, d’incitation et de zone d’accès difficile) dans les différentes banques. « Ces primes sont évaluées à un montant total de quatre milliards cinq cent vingt-un millions cinq cent vingt-huit mille six cents francs Cfa », renseigne le ministre d’Etat, Abdoulaye Bio Tchané, lors de son point de presse à l’issue des travaux. Il y a aussi la mise en place à bonne date du quart des subventions allouées aux écoles et la promotion de cinq cent-treize enseignants comme directeurs d’écoles.
Au niveau des Enseignements secondaire, technique et de la Formation professionnelle, le virement des primes de rentrée est aussi effectif. En sus, il a été procédé à la nomination des responsables administratifs des établissements publics, la stabilisation de la base de données des aspirants au métier d’enseignant (Ame). La bonne nouvelle à ce niveau est que les Ame qui ont travaillé l’année dernière ont été maintenus au poste et ceux non encore déployés ont été pris en compte pour couvrir les besoins résiduels, souligne le ministre d’Etat.
En ce qui concerne l’Enseignement supérieur et la Recherche scientifique, gouvernement et syndicats saluent l’organisation de l’accueil et l’orientation des nouveaux bacheliers dans les filières de leur choix au niveau des établissements d’enseignement supérieur via la plateforme «apresmonbac.bj ».
Les parties prenantes à la session de négociations se réjouissent également du démarrage du processus de désignation des responsables aux hautes fonctions de direction des universités, des écoles et instituts. Toujours dans le supérieur, les enseignants inscrits sur la liste d’aptitude du Cames en 2019 et 2020 ont été reclassés et le recrutement de cent assistants est en cours.

LIRE AUSSI:  3e journée des éliminatoires du mondial Qatar 2022 : hold-up parfait des Ecureuils à Dar es Salam

Doléances du 1er mai 2021

L’examen des doléances des travailleurs adressées au gouvernement à l’occasion de la fête du travail, le 1er mai 2021, est le principal point ayant meublé les quatre jours de négociations gouvernement-syndicats. «Au niveau du secteur public, les doléances satisfaites se présentent ainsi qu’il suit : le paiement des rappels de 1.25 aux enseignants du primaire et du secondaire, la dotation des formations sanitaires en matériels adéquats pour permettre au personnel soignant de se protéger efficacement contre la Covid-19 et le ravitaillement permanent des pharmacies en médicaments et produits de laboratoire, le renforcement du plateau technique de bon nombre de formations sanitaires, la dotation des formations sanitaires en médicaments, matériels et consommables médicaux indispensables, le recrutement d’agents de santé qualifiés au profit des formations sanitaires, la prise des actes de gestion de la carrière des agents de l’État et sa poursuite», a déclaré Abdoulaye Bio Tchané.
Du côté du secteur privé, les échanges ont porté premièrement sur la ratification des conventions n° 189 spécifique aux travailleurs et travailleuses domestiques, n° 129 portant inspection du travail dans l’agriculture et n° 122 sur la politique de l’emploi. Deuxièmement, il a été question de la hiérarchisation des salaires suite au relèvement du Salaire minimum interprofessionnel garanti (Smig) en 2014, et pour finir, les deux parties ont échangé sur la question du relèvement du Salaire minimum interprofessionnel garanti. «Sur ces deux derniers points, nous avons convenu de nous réunir en session extraordinaire incessamment pour les examiner», a fait savoir le ministre d’Etat.
En somme, il note que des avancées significatives ont été enregistrées et il est à espérer que dès la prochaine rencontre, ces doléances connaissent un dénouement heureux à la satisfaction de tous.
Par ailleurs, Abdoulaye Bio Tchané se réjouit, au nom du gouvernement, de l’ambiance cordiale et conviviale qui a caractérisé le déroulement des travaux. Il félicite tous les membres de la Commission pour leur sens élevé de responsabilité dans la recherche de solution pour le maintien d’un climat social apaisé.

LIRE AUSSI:  Fête du 1er mai: L’importance et la valeur du personnel reconnues à l’Onip