Scrutin du dimanche 17 mai : Pèrèrè s’impose la ponctualité et un vote sans anicroche

Par Josué F. MEHOUENOU,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Scrutin du dimanche 17 mai : Pèrèrè s’impose la ponctualité et un vote sans anicroche


Dans la commune de Pèrèrè, tout est mis en œuvre pour un vote sans anicroche, dimanche prochain. Pour concrétiser ce rêve, les agents électoraux se veulent minutieux sur les derniers détails d’avant scrutin.

LIRE AUSSI:  Présentation des vœux de nouvel an: Les prouesses du chef de l’Etat saluées par les institutions de la République

Dimanche 17 mai, le premier électeur dans l’arrondissement central de Pèrèrè doit pouvoir accomplir son devoir civique à 7 heures. Gwladys Dangnire Bourou, la coordonatrice des activités électorales dans cet arrondissement y tient dur comme fer. Ce samedi, veille du scrutin, elle s’est privée de repos. Au siège de l’arrondissement, malgré le colisage achevé et le matériel apprêté en fonction des postes de vote, elle ne semble toujours pas satisfaite. Elle procède avec minutie à des vérifications ultimes. Son souhait, ouvrir les bureaux de vote et les refermer, gérer le scrutin et les activités y afférentes sans le moindre raté.

Un vrai challenge que la coordonatrice sur des airs assurés, compte bien relever. La Commission électorale nationale autonome (Cena) l’y a aidé quelque peu, pourrait-on dire. Le matériel électoral sous sa charge a été reçu à temps. « Des masques en quantité pour les électeurs, du gel en surplus, urnes, isoloirs et autres matériels au complet », se réjouit-elle. Visiblement, tout est Ok pour les 28 postes de vote de cet arrondissement. Tatillonne sur la ponctualité, elle convie les agents électoraux pour 5 heures au plus tard. Car pour elle, tout doit être mis en place au plus tard à six heures.
D’un arrondissement à un autre de la commune, la donne ne change pas. Sauf peut-être à prendre plus de précautions. Habib Codjovi Sohoundé qui coordonne les activités pour la Cena à Gninsy n’a pas oublié les évènements fâcheux de l’élection de 2019. Le matériel destiné aux 26 postes de vote sous sa tutelle est prêt. Mais il a préféré le laisser au niveau du commissariat « pour la sécurité du vote ». Ayouba Tamou, dans l’arrondissement de Guinagourou sur un air enjoué affiche une parfaite sérénité. L’homme compte sur ses qualités pour un scrutin sans anicroche. Ce qui fait particulièrement sa sérénité, c’est le respect de la parole donnée de la Cena qui a « tout mis à disposition pour la protection des électeurs ». A Pane, Kpebié, Sontou dans la même commune, rien à craindre non plus. « Tout est Ok pour le vote ».

LIRE AUSSI:  Assemblée nationale: La loi sur le RAMU adoptée