Séance de travail à la Présidence de la République: Des mesures face à la crise énergétique

Par LANATION,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Séance de travail à la Présidence de la République: Des mesures face à la crise énergétique


Le président de la République a tenu, samedi 30 mai dernier, une séance de travail avec des responsables en charge du secteur de l’énergie électrique. D’importantes mesures ont été préconisées pour juguler la crise énergétique persistante.

LIRE AUSSI:  Organisation du recrutement des auditeurs de justice par le ministère de la Fonction publique: L’UNAMAB dénonce le gouvernement et menace

Réuni en séance de travail samedi 30 mai dernier au palais de la République, la Task force sur le secteur de l’énergie a évalué les besoins du pays et étudié les perspectives pour une fourniture optimale de l’énergie à court, moyen et long termes.
Thierno Bocar Tall, Pdg de la Société africaine des biocarburants et énergies renouvelables (SABER) a fait le point des initiatives en matière d’énergies renouvelables et des nouveaux projets envisagés. A l’en croire, la phase 1 du Programme de développement des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique (PRODERE I) a permis de doter le Bénin de centrales solaires, de 1300 lampadaires à basse consommation et des kits solaires. Pour conforter ces acquis, il est mis en œuvre une nouvelle initiative dénommée Programme de valorisation de l’énergie solaire (PROVES). Les financements américain et algérien viendront appuyer ce vaste chantier pour porter à 4000 voire 5000 Kw la capacité du Bénin en matière d’énergies renouvelables, annonce-t-il.

LIRE AUSSI:  Gestion administrative et financière du Padme: Plus d’un milliard F Cfa détourné en 2016

Point de dépliement des compteurs…

De son côté, Claude Gbèdonougbo Gbaguidi, président de l’Autorité de régulation de l’énergie (ARE), a fait le point d’une mission diligentée par le chef de l’Etat au sujet du barrage de Nangbeto momentanément mis aux arrêts en raison des travaux du pont d’Athiémé. Il en ressort que la société SOGEA SATOM en charge des travaux, avec l’appui du génie militaire, s’active pour que d’ici le 15 juin prohain, le pont d’Athiémé en construction ne soit plus un obstacle au bon fonctionnement du barrage qui injecte dans le patrimoine du Bénin et au Togo une capacité totale de 40 Mw.
Camille Kpogbémabou, directeur général de la Société béninoise d’énergie électrique (SBEE), a quant à lui fait le point du processus de déploiement des compteurs prépayés dans l’administration publique. 85% des structures étatiques sont déjà couvertes par cette opération démarrée en août dernier, confie-t-il, tout en rassurant des mesures correctives prises pour faire face aux exigences de l’opération. Un vaste projet de basculement des 500 000 branchements conventionnels vers le prépaiement est en cours, poursuit-il. 45 000 compteurs prépayés sont déjà disponibles en attendant les 100.000 attendus au titre du Millennium challenge account (MCA).
Le ministre en charge de l’Energie par intérim Géro Amoussouga, et le Secrétaire général du gouvernement Alassani Tigri rassurent les populations quant aux dispositions prises pour éradiquer et conjurer durablement la crise énergétique au Bénin.
Dans le court terme, ces mesures envisagées ont trait à la location de groupes électrogènes auprès des sociétés privées, l’approvisionnement en gaz naturel de la centrale de Maria Gléta, la mise en œuvre du nouveau programme national d’énergie rurale, etc. A moyen et long termes, le gouvernement travaille à porter la puissance installée à hauteur de 1500 Mw d’ici fin 2015, avec les 411 millions de dollars du Millennium challenge accourt (Mca), la première phase de 120 Mw dans le cadre de la construction d’une centrale de 400 Mw sous financement de la Banque islamique de développement (Bid), etc.

LIRE AUSSI:  Prévisions budgétaires du Parlement pour 2020: Un montant de 13, 9 milliards F Cfa retenu

Eclairage public à base du solaire

Pour toucher du doigt l’effectivité de certains projets énergétiques, Boni Yayi a fait un tour dans la ville de Cotonou, précisément au quartier Agla. Les lampadaires solaires du Programme de valorisation de l’énergie solaire (PROVES) servent d’éclairage public, au grand bonheur des populations. Selon Félix Comlan Ebo, il s’agit de la première phase avec 650 lampadaires, six mini-centrales. La deuxième phase, financée par les Américains, sera bientôt mise en œuvre pour 1500 lampadaires.
Au total 15 000 lampadaires seront déployés au titre du projet dont 5000 à Cotonou. D’un montant de 50 milliards Francs CFA, il prend en compte l’électrification des 105 chefs lieux d’arrondissement restants, l’installation de mini-centrales, etc.