Secteur du transport: Les conducteurs de taxi-ville réclament de meilleures conditions

Par Isidore Alexis GOZO (gozoalexis6@gmail.com),

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Secteur du transport: Les conducteurs de taxi-ville réclament de meilleures conditions


Les conducteurs de taxi-ville des communes du Bénin réclament une amélioration de leurs conditions de vie et de travail. Réunis au sein de leur organisation, hier mercredi 19 mai à Cotonou, ils sollicitent l’aide du chef de l’Etat Patrice Talon et de son gouvernement afin de bénéficier également des avantages liés aux différentes réformes mises en œuvre pour le développement du Bénin.

LIRE AUSSI:  Promotion du dialogue inter-religieux : Albert Tévoèdjrè inaugure la « Maison africaine de la paix »


Les conducteurs de taxi-ville des communes du Bénin appellent le chef de l’Etat Patrice Talon à la rescousse. Abraham Agboakounou, secrétaire général de l’Organisation des conducteurs de taxi-ville des communes du Bénin (Octavic), lors d’un point de presse tenu hier mercredi 19 mai à Cotonou, a fait savoir que jusqu’à ce jour, le secteur du transport ne bénéficie pas encore des avantages liés aux réformes mises en œuvre par le gouvernement. Il note que malgré la création de la Chambre des métiers de l’artisanat, les conducteurs ne sont pas pris en compte. Il fait savoir que le taxi clandestin a atteint son plus haut niveau et le transport est mal organisé dans toutes les communes aujourd’hui. Le secrétaire général de l’Octavic précise qu’à cause du contrôle routier de la semaine dernière, plusieurs conducteurs ont dû garer leurs véhicules parce que n’ayant pas les moyens d’aller payer à temps la taxe sur les véhicules à moteur exigée par la Direction générale des Impôts. Au nom de ses pairs, Abraham Agboakounou invite le président Patrice Talon à se pencher sur leur situation afin d’exempter par arrêté, tous les véhicules taxis et tricycles de transport en commun de personnes de la Taxe sur les véhicules à moteur (Tvm) des années 2020 et 2021. Le secrétaire général de l’Organisation des conducteurs de taxi-ville des communes du Bénin suggère aussi au gouvernement la création d’un Conseil national des transports afin qu’ils aient des interlocuteurs pour défendre leurs intérêts de même que l’interdiction formelle aux taxis motos de transporter les bagages sur leur engin, car dit-il, un conducteur de taxi-moto ne doit pas prendre un passager avec des bagages.
« Nous souhaitons que tout ceci soit effectif avant la relance du prochain contrôle routier car nous sommes aussi des citoyens de ce pays », lance-t-il.

LIRE AUSSI:  Bopa : Deux personnes lynchées après un rapport sexuel