Sécurité numérique au Bénin : L’Anssi en campagne pour la protection des utilisateurs de l’internet

Par Christian HOUNONGBE,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Sécurité numérique au Bénin : L’Anssi en campagne pour la protection des utilisateurs de l’internet

Mettre les Béninois à l’abri des dangers du net, un credo porté par l’Anssi

 

Afin de sensibiliser et d’informer les citoyens béninois sur les dangers d’une utilisation non avertie de l’internet et des réseaux sociaux, l’Agence nationale de la Sécurité des Systèmes d’Information (Anssi) a lancé la « Campagne de sensibilisation des utilisateurs du cyberespace et de la protection de l’enfance en ligne», vendredi 17 juin dernier à Cotonou. Au cours d’une conférence de presse, Ouanilo Médégan, directeur général de l’Anssi, les responsables des institutions partenaires et des acteurs de l’écosystème du numérique ont présenté les grands axes de cette campagne qui va durer 12 semaines.

LIRE AUSSI:  Santé de la mère et de l’enfant dans le Mono et le Couffo: L’état des lieux au cœur d’un atelier d’évaluation pour un nouvel élan

La campagne de sensibilisation des utilisateurs du cyberespace et de la protection de l’enfance en ligne a été lancée, vendredi 17 juin dernier lors d’une conférence de presse à Cotonou. A cette occasion, Ouanilo Médégan, directeur général de l’Agence nationale de la Sécurité des Systèmes d’Information (Anssi), a rappelé le bien-fondé de cette campagne qui vise à sensibiliser les citoyens notamment la couche juvénile à l’importance de la sécurité numérique. Pour lui, c’est pour faire face à la forte progression des sextorsions, des cyberanarques et autres que le gouvernement à travers l’Anssi a entrepris la réalisation de cette campagne. « Pendant 12 semaines, cette campagne permettra d’informer les Béninois sur toute l’étendue du territoire sur les enjeux de la sécurité numérique ainsi que les dangers de l’usage non averti des outils numériques auprès des jeunes et des enfants », a-t-il déclaré. A en croire le directeur général de l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information, plusieurs thématiques liées à la protection de l’enfance en ligne telles que: le contrôle parental, l’exposition aux contenus choquants, les sites à caractère sexuel et autres seront abordées lors de cette campagne. Préoccupé par la sécurité numérique, Ouanilo Médégan s’engage à combattre les cybercrimes sous toutes leurs formes. Selon lui, cette sensibilisation se base sur la quadrilogie : Protégé, Alerté, Responsabilité et Eduqué (Paré). « Paré contre les dangers de l’internet », a-t-il martelé. Pour réussir sa mission, l’Anssi a prévu des spots audio, vidéo et affiches pour informer les populations sur les rançongiciels et logiciels malveillants, l’hameçonnage, les « Fake news », les paris en ligne ou encore la sextorsion et les faux comptes des réseaux sociaux.
Présent à cette conférence de presse, Salvator Niyonzima, coordonnateur résident du Système des Nations Unies au Bénin, s’est félicité des efforts du Bénin dans la lutte contre la cybercriminalité et s’est dit prêt à accompagner l’Anssi à réussir cette campagne. Abondant le même sens, Philippe Goabga, directeur des affaires juridiques et de la réglementation de Mtn entend jouer sa partition non seulement pour la sécurité du cyberespace mais aussi pour la protection de l’enfance en ligne. Pour le Brigadier major Valdek Agueh, de l’Office central de répression de la cybercriminalité (Ocrc), cette campagne est la bienvenue, car la transformation numérique implique que les utilisateurs soient formés, informés et sensibilisés aux différents risques liés aux agissements des cybercriminels qui les exposent à une panoplie de dangers pouvant porter atteinte à leur vie privée et à leur bien-être. Convaincu que les jeunes et les enfants sont les plus exposés, il signale que l’Ocrc dispose des moyens pour aider l’Anssi à atteindre ses objectifs.

LIRE AUSSI:  Drame à Nikki: Trois enfants foudroyés sur un site de concassage de pierres

Encadré

5- conseils pour se protéger des hackers pendant les vacances
Les hackers ne sont jamais au repos. Ils sont davantage actifs pendant la période des vacances. Selon le rapport de la société BrightCloud, cette période est l’une des plus propices de l’année pour les pirates informatiques. Ici, Bogdan Bodnar, journaliste spécialisé dans la tech et la géopolitique, propose cinq conseils pour se protéger de ces derniers.

1- N’annoncez pas votre départ sur les réseaux sociaux
Ce conseil vaut autant pour les cambriolages que les cyberattaques. Les escrocs repèrent les départs en vacances afin de mieux cibler leurs victimes, notamment à travers leur technique favorite, le phishing. La société en cybersécurité Cyrius recommande d’être prudent avec les mails du type « Réinitialiser votre mot de passe Airbnb » ou encore un lien vers un « Top 3 des activités à faire » pour la destination choisie. En cas de doute, vous pouvez vérifier le lien du site sur des plateformes telles que FranceVerif ou URLVoid.

LIRE AUSSI:  14e édition du Festival international de théâtre du Bénin: Du 16 au 24 novembre prochain, la grand-messe des théâtres du monde !

2- Effectuez une sauvegarde des appareils que vous emportez
Avant de partir, pensez à sauvegarder les données de votre appareil. On ne sait jamais si votre smartphone va finir dans l’eau ou s’il sera volé dans une zone touristique. Voici la procédure à suivre pour conserver les données, sur iPhone ainsi que sur Android. Il est possible de tout transférer sur le cloud avant de partir ou d’emporter un disque dur externe avec soi.

3- Renseignez-vous sur l’environnement numérique local
Avant chaque voyage, tâchez de connaitre les principales informations sur votre lieu de résidence, pour parer aux éventuels problèmes techniques que vous pourriez être amené à rencontrer. Votre hôtel est-il équipé d’un réseau sécurisé? Est-ce qu’il est facile de se connecter à Internet dans la région ? Comment pouvez-vous communiquer avec vos proches? Un réseau Wifi public, par exemple, n’offre pas de connexion internet suffisamment sécurisée.

4- Utilisez un VPN
Un réseau privé virtuel est un gage de sécurité dans n’importe quelle situation. Si l’endroit où vous vous rendez n’offre aucune connexion de confiance, un VPN permettra au moins de chiffrer les communications. « Cet outil de protection permet de se protéger des faux réseaux wifi ou facilement hackables, qui seront susceptibles d’implanter un virus » indique l’entreprise Cyrius. Si vous devez télécharger des documents, veillez à utiliser une connexion Https.

LIRE AUSSI:  Invasion de la chenille légionnaire: Les brigades phytosanitaires s’activent pour la lutte

5- Évitez les paiements en ligne sur place
Si possible, privilégiez l’argent liquide ou les cartes de crédit. Lors d’un retrait de billet, dirigez-vous vers les guichets se retrouvant directement dans les banques: il est moins probable que des criminels y aient ajouté un « Skimmer », un appareil d’escroc directement intégré dans la machine. Ciryus conseille « d’activer la confirmation de paiement avec sa banque sur son smartphone pour éviter le vol des données bancaires » n