Sensibilisation des stylistes par le BRMN:Faire du secteur textile un fleuron pour l’économie nationale

Par Josué F. MEHOUENOU,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Sensibilisation des stylistes par le BRMN:Faire du secteur textile un fleuron pour l’économie nationale


Ainsi qu’il l’a fait pour de nombreuses autres branches d’activités, le Bureau de restructuration et de mise à niveau (BRMN) a rencontré et échangé avec des stylistes, hier mardi 24 mars à l’hôtel Azalaï de Cotonou. Cette initiative s’inscrit dans le cadre d’une campagne d’informations et de sensibilisation et a permis à ces derniers de se rendre compte des opportunités qui leur sont offertes.

LIRE AUSSI:  Se rendant à un enterrement à Glazoué:Le commissaire de Dantokpa et son épouse décèdent dans un accident

Les semaines et mois à venir s’annoncent plein d’espoir pour les stylistes béninois et le secteur textile en général. Tous les grands noms de la haute couture et du stylisme à Cotonou et au Bénin ont répondu hier à l’appel du Bureau de restructuration et de mise à niveau (BRMN) qui les a entretenus sur le Programme de restructuration et de mise à niveau (PRMN), un programme à même de les aider à passer de l’étape de micro-entreprises à celle de réelles entités industrielles produisant en qualité et en quantité dans le secteur vestimentaire, d’abord au plan local et surtout au plan international.
En réalité, la qualité de pays producteur de coton qui est reconnu au Bénin devrait constituer un atout majeur, à même de faire développer le secteur textile, et donc de fournir de la matière aux stylistes qui, en retour, pourraient exploiter les opportunités offertes par l’Union européenne et même les Etats-Unis, et tous les pays en général, avec la mondialisation de l’économie. Mais au constat, il n’en est rien. Le secteur bat de l’aile, faute de structuration et de financement, alors que, soutient le directeur du BRMN, «les compétences ne manquent pas».
Dans sa quête de solutions à une telle maldonne, la BRMN à travers le PRMN apparaît comme une solution fiable, « un bon levier » pour conjurer les maux des entreprises et leur faire amorcer l’essor, a aussi expliqué Airy Lucius Tonato à l’endroit des stylistes qui, à l’instar de plusieurs autres branches d’activités, pourraient tirer leur épingle du jeu en saisissant les opportunités de ce programme.
C’est surtout là tout le bien fondé de la campagne d’informations et de sensibilisation organisée hier. Et à l’occasion, c’est l’expert Mathieu Kpohihoun qui, en six points, leur a dévoilé l’ossature dudit programme. Pourquoi un tel programme, que vise-t-il, quel est son intérêt pour les entreprises, qui peut y adhérer, quelles sont ses exigences, comment adhérer ? Les réponses à ces questions ont permis aux stylistes présents de mieux appréhender le PRMN, surtout en ce qui concerne les opportunités offertes. C’est d’ailleurs ce pan de son intervention qui a surtout retenu l’attention des participants à cette séance. Ils ont tenu à mieux intégrer l’esprit de ce programme. Les débats qui ont suivi la présentation faite par l’expert, sans être houleux, ont été très vifs. En réalité, plutôt craintifs au départ, pour avoir été par le passé berné par des vendeurs d’illusion et des programmes sans lendemain, les stylistes ont fini par se rendre à l’évidence de la pertinence de ce que leur soumet le BRMN et plus d’un se sont d’ailleurs engagés à ne pas laisser passer cette aubaine.

LIRE AUSSI:  Ouverture provisoire à la circulation du pont de Fifadji: Un grand soulagement pour les populations