Session mensuelle de la Cad dans le Mono: De nouvelles réformes introduites pour plus d’efficacité

Par Désiré C. VIGAN A/R Mono Couffo,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Session mensuelle de la Cad dans le Mono: De nouvelles réformes introduites pour plus d’efficacité

bienvenu-milohin-moele-benin

Une meilleure gestion du temps est la touche du tout nouveau préfet du Mono Dêdêgnon Bienvenu Milohin, à l’organisation de la réunion statutaire dénommée Conférence administrative départementale (Cad). Les détails sur cette réforme ont été déclinés, hier mercredi 16 juin, à la session mensuelle de la Cad à la préfecture de Lokossa.

LIRE AUSSI:  ATHIEME : La montée des eaux du fleuve mono tue un père de famille

La première session de la Conférence administrative départementale (Cad) présidée, hier, par le tout nouveau préfet du Mono, Dêdêgnon Bienvenu Milohin, a été l’occasion pour lui de décliner sa vision de l’organisation de cette activité statutaire. Celle-ci se résume en une meilleure gestion du temps de travail afin que la réunion mensuelle soit plus efficace.
La ponctualité des membres et la révision de la méthode de travail constituent les piliers de la nouvelle vision.
Sur le principe de la ponctualité, le préfet n’entend pas faire de concession. Les retardataires à la session réunie, hier, au siège de la préfecture de Lokossa en ont eu pour leur compte en matière de mise en garde. « Il n’est pas normal que nous qui décidons du développement nous puissions venir en retard », a prévenu le préfet d’un ton ferme. Outre la ponctualité, l’autorité préfectorale a également le souci de conduire efficacement les travaux dans un « temps court ». Dans ce cadre, l’ancienne pratique récurrente des échanges sur la forme et le fond du compte rendu de la session précédente est appelée à se moderniser. « Nous avons décidé qu’à partir de la prochaine Cad, le point relatif à l’adoption des comptes rendus soit simplement consacré à la validation pendant qu’en amont, les uns et les autres ont eu le compte rendu et transmis leurs observations en version électronique. Ce que le secrétariat aurait déjà intégré », explique le préfet.
Les membres de la Cad du Mono ont été également informés que d’autres réformes interviendront dans le temps. « Progressivement, nous allons améliorer davantage de sorte que cette rencontre soit millimétrée. Nous ne viendrons débattre que de l’essentiel dans un temps court », projette Bienvenu Milohin. « De toute évidence, insiste-t-il, au fur et à mesure des expériences, nous allons corriger de sorte que chacun puisse prendre le pli ».

LIRE AUSSI:  Lancement du Bepc 2021 dans le Couffo et le Mono: Les communes de Klouékanmè et Comé retenues
Préoccupations débattues

Des préoccupations débattues à la session, l’état de mise en œuvre du programme de réalisation du Circuit touristique intercommunal dans le Mono (Cirtoum) et celui du Programme d’adaptation des villes au changement climatique (Pavicc) qui impacte Comé au nombre des quatre communes pilotes ont retenu l’attention. Le programme Cirtoum vise à booster le développement économique du département à travers la valorisation de douze sites touristiques à raison de deux par commune. Il est mis en œuvre conjointement par le Groupement intercommunal du Mono et les collectivités locales sur financement de l’Union européenne. Mais sur les six communes du département, Grand-Popo et Comé notamment sont à la traine dans la consommation des fonds mis à disposition. Une tendance que le préfet va essayer de renverser à la faveur d’une séance de travail qu’il projette d’organiser avec les parties prenantes. Le programme arrive à terme en octobre prochain.