Sexualité en milieu scolaire : Les conseils de Tognifodé aux apprenants du Ceg Ste Rita

Par La Redaction,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Sexualité en milieu scolaire : Les conseils de Tognifodé aux apprenants du Ceg Ste Rita

Sexualité en milieu scolaire Les conseils de Tognifodé aux apprenants du Ceg Ste RitaVéronique Tognifodé échangeant avec les apprenants sur les risques d’une sexualité non responsable en milieu scolaire

Véronique Tognifodé, ministre des Affaires sociales et de la Microfinance, assistée de ses collaborateurs, a rencontré, vendredi 8 avril dernier, les élèves du collège d’enseignement général (Ceg) Sainte Rita. Elle a échangé avec eux sur les risques d’une sexualité non responsable, d’une maternité précoce, le développement de l’estime de soi et l’importance du dialogue parents-enfants.

Par Estelle VODOUNNOU (Stag.)

LIRE AUSSI:  Incendie volontaire / 11e dossier: Pour avoir mis feu à la case de sa femme, il écope de 6 ans de réclusion

A l’occasion des festivités du cinquantenaire du Collège d’enseignement général (Ceg) Sainte Rita, Véronique Tognifodé, ministre des Affaires sociales et de la Microfinance, a échangé avec les apprenants dudit collège. Elle a exprimé notamment aux filles sa volonté de les rendre responsables et de les aider à mieux construire leur avenir. Ainsi, sur le thème «Agbasatché ! nùssissi » pour signifier que mon corps est précieux et qu’il faut le respecter, la ministre a échangé avec les apprenants sur les questions liées à la santé sexuelle et reproductive, les risques relatifs à la sexualité non responsable, à une maternité précoce, etc.
Les apprenants ont exprimé à l’occasion et sous anonymat leurs inquiétudes à la ministre qui y a apporté des réponses adéquates. « Dans la posture d’une éducatrice, elle a enseigné aux élèves, en l’occurrence les filles, comment se poser des questions devant une situation. Sur la base des questions des élèves, elle a construit des réponses qui leur permettent une prise de conscience pour un avenir meilleur. Elle est partie des préoccupations pour donner des réponses », a expliqué Bruno Gbèhinto, directeur général des Affaires sociales.
Surprise par les diverses préoccupations sur le harcèlement sexuel en milieu scolaire malgré les mesures prises par les services de l’Etat pour juguler ce mal, la ministre Véronique Tognifodé a invité les apprenants à briser le silence et à alerter les autorités de l’établissement, celles locales ou les agents du Centre de promotion sociale. Quant à la dénonciation et à l’assistance aux enfants par rapport aux abus de toutes sortes, elle a exposé les attributs de la ligne verte 138. Outre ces mesures, elle a rassuré ses interlocuteurs que le code de l’enfant punit les comportements irresponsables des adultes envers les enfants. Elle leur a aussi donné des astuces pour entamer la démarche de communication avec le parent le plus proche.
Notons que c’est une séance très riche qui a réjoui plus d’un et a étanché la soif de plusieurs filles. « J’ai appris beaucoup de choses au travers de ces échanges avec la ministre et je promets de les mettre en application pour un avenir radieux», s’est engagée Marlène Zinsou, apprenante.
Maurille Mondé, directeur du Ceg Sainte Rita, a exprimé sa reconnaissance de voir l’Etat contribuer activement à l’épanouissement des filles, à leur maintien à l’école et aux sensibilisations pour prévenir certains fléaux en milieu scolaire.

LIRE AUSSI:  Incendie volontaire / 11e dossier: Pour avoir mis feu à la case de sa femme, il écope de 6 ans de réclusion