Signature d’accord de prêts relatif au financement de projets: La BOAD accompagne la modernisation et le développement du Bénin

Par Sabin LOUMEDJINON,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Signature d’accord de prêts relatif au financement de projets: La BOAD accompagne la modernisation et le développement du Bénin


Hier mercredi 22 juillet, le gouvernement du Bénin a consenti deux prêts destinés respectivement au financement partiel de la «transition du système de radiodiffusion sonore télévisuel analogique au numérique» et de «pavage des rues et assainissement dans douze villes du pays». Les documents ont été signés hier mercredi 22 juillet à Cotonou par le ministre d’Etat en charge des Finances Komi Koutché et le président de la Banque ouest-africaine de développement (BOAD) Christian Adovèlandé.

LIRE AUSSI:  Audience au Conseil économique et social : Une délégation de l’association Egbè ibilè chez Tabé Gbian

Soucieux du développement du pays pour partager plus tard la prospérité, le gouvernement poursuit ses actions de mobilisation des ressources. C’est ainsi qu’il a consenti, hier mercredi 22 juillet, deux prêts destinés respectivement au financement partiel de «la transition du système de radiodiffusion sonore télévisuel analogique au numérique» et de «pavage des rues et assainissement dans douze villes du pays». Les villes concernées sont Allada, Banikoara, Bantè, Bassila, Covè, Djidja, Glazoué, Gogounou, Matéri, Ouéssè, Ségbana et Toffo. L’urbanisation des villes retenues entre dans le cadre du sous-projet d’aménagement et d’assainissement des villes (SPAAV). Ces villes bénéficieront de 20.000 mètres linéaires de pavés, d’ouvrages d’assainissement, le long de ces rues ainsi que d’éclairage public. La Banque ouest-africaine de développement participe au financement de ce projet d’urbanisation des villes retenues à hauteur de 15 milliards de francs CFA.

Pour ce qui est du projet de migration de l’analogique au numérique, il s’inscrit dans le cadre de la mise en application de la recommandation de l’Union internationale des Télécommunications (UIT) adoptée en juin 2006 dont la conduite à terme permettra notamment de réaliser une économie de ressources en fréquences qui pourra être réaffectée à d’autres usages comme l’attribution de nouvelles licences de téléphonie ; d’améliorer la qualité des images et l’élargissement de l’offre en services multimédias ; d’assurer une couverture totale du territoire national.
D’un coût global de 35,350 milliards de francs CFA, ce projet est cofinancé par quatre banques béninoises. Il s’agit de la BOA Bénin qui y a mis 13,730 milliards de francs CFA, de Ecobank Bénin qui dépose 10 milliards, de la Banque Atlantique qui investit 8,8 milliards et de la BGFIbank qui contribue à hauteur de 3 milliards.
Au terme des paraphes des documents, le président de la BOAD, Christian Adovèlandé a fait le point des différentes infrastructures déjà financées par son institution au Bénin, avant de rassurer le gouvernement de sa disponibilité d’accompagner son ambitieux projet de développement du pays. Il a dit également sa gratitude aux banques béninoises qui ont accepté prendre part à ces différents financements.
Pour sa part, le ministre d’Etat, Komi Koutché, a expliqué que la signature de ces différents accords de financement traduit la volonté du gouvernement à travailler pour le développement et la modernisation du Bénin, conformément au mandat à lui confié par le peuple.

LIRE AUSSI:  Retard dans l’adoption du budget de Lokossa: Le préfet met en demeure le conseil communal, les frondeurs résistent