Signature d’accord de siège: Confiance renouvelée entre le Crs et le Bénin

Par Alexis METON  A/R Atacora-Donga,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Signature d’accord de siège: Confiance renouvelée entre le Crs et le Bénin


le gouvernement lui a accordé une nouvelle occasion d’assister les populations démunies

L’Ong Catholic relief services (Crs) et le Bénin ont procédé au renouvellement de la signature d’accord de siège de cette organisation, hier mardi 23 octobre à Cotonou. Un acte qui donne quitus à l’Ong américaine de poursuivre ses nobles actions au Bénin.

LIRE AUSSI:  Contribution du Bénin à la mise en œuvre des Odd: Entre progrès et défis

Catholic relief services (Crs) est citée parmi les premières Ong internationales à s’installer au Bénin depuis 1958, sur invitation des évêques catholiques béninois, et collabore avec des partenaires locaux pour la mise en œuvre de projets dans 10 départements du pays. A l’occasion du 60e anniversaire de sa présence au Bénin marqué par le renouvellement de cette signature d’accord de siège, le représentant résident de l’Ong, Sean Gallagher, se dit déterminé à continuer à apporter l’assistance nécessaire aux populations béninoises comme ils l’ont toujours fait. Il précise que Catholic relief services apporte son assistance sur la base des besoins et non des croyances, races ou nationalités. « Les premières années du Crs au Bénin ont été caractérisées par des projets visant à soutenir les communautés rurales dans le développement économique, sanitaire, culturel et social », rappelle-t-il, avant d’exprimer sa fierté aujourd’hui de tirer parti des activités antérieures du Crs pour former un bloc avec le gouvernement, la société civile et des organisations confessionnelles afin de faire progresser le Bénin dans différents programmes de développement. C’est le cas des cantines scolaires et de l’alphabétisation dans les régions les plus pauvres du nord. A cela s’ajoutent l’élimination du paludisme, la finance inclusive des groupements d’épargne et de crédit interne pour augmenter le revenu familial et la résilience aux chocs.

LIRE AUSSI:  20e journée du procès Icc-Services: Des banques s’expliquent sur l’application de la loi n° 2006-14

Actions sociales

Par ce renouvellement d’accord de siège, Sean Gallagher réaffirme le soutien actif de l’Ong aux axes 4 et 5 du Programme d’actions du gouvernement (Pag) à travers l’appui aux 32000 petits producteurs d’anacarde et aux cantines scolaires dans lesquelles ils s’investissent déjà depuis plusieurs années. De même, les axes stratégiques 6 et 7 du pilier 3 qui prônent les conditions de vie meilleures des populations occupent une place de choix pour le Crs, avec l’épargne et le crédit interne qui ont touché plus de 47000 bénéficiaires nécessitant un capital de plus de 1 000 000 de dollars US et des prêts de plus de 600 000 dollars US, selon les propos du représentant résident. L’Ong s’investit aussi fortement dans l’hygiène, l’assainissement et l’eau avec un programme dénommé ‘’McGovern-Dole Food for Education’’ qui a permis la construction de 121 latrines et 73 sources d’eau dans quatre communes des départements de l’Alibori et du Borgou. Ainsi que des messages de bonnes pratiques d’hygiène à l’endroit des enseignants. Sean Gallagher salue la bonne collaboration avec différentes structures qui leur ont favorisé la tâche au Bénin. «Nous sommes honorés de signer cet accord de siège avec le gouvernement en signe de confiance pour notre travail passé, présent et futur en faveur du peuple béninois », conclut-il. Le secrétaire général du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération (Maec) tout en saluant l’intérêt que l’Ong porte au Bénin, a reconnu à sa juste valeur les efforts qu’elle fait pour appuyer le gouvernement dans sa volonté de sortir les populations de la pauvreté. Hervé Djokpé a reconnu que leur appui a favorisé les résultats obtenus dans la mise en œuvre des cantines scolaires qui a permis de mettre fin à la déperdition et à la déscolarisation des enfants. «Votre participation à ce programme a été déterminante dans les premiers succès enregistrés», affirme-t-il. C’est au regard de ce bilan édifiant que le renouvellement de l’accord de siège avec le gouvernement a été obtenu, selon ses explications. Ainsi, le gouvernement a-t-il reconduit les facilités et exonérations fiscales et douanières qu’il accorde à l’Ong depuis 1958.