Signature d’accord de siège : Cuso International et le gouvernement se donnent la main

Par Anselme Pascal AGUEHOUNDE,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Signature d’accord de siège : Cuso International et le gouvernement se donnent la main


Opérationnelle sur le territoire béninois depuis quelques années, l’Organisation non gouvernementale Cuso International est officiellement reconnue par le gouvernement béninois. Le protocole d’accord de siège a été signé, jeudi 31 octobre dernier, par la représentante Pays de Cuso International, Ernestine Goundété Dénami, et le Secrétaire général du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération, Hervé Djokpé.

LIRE AUSSI:  Accord-cadre Etat-communes pour l’accès à l’eau potable: Les conseillers frondeurs de Lokossa rejettent

« Aujourd’hui est un grand jour! Jour de reconnaissance et d’alliance, jour de présentation officielle des relations entre Cuso International et le gouvernement de la République du Bénin… Immense est notre joie d’être reconnue par l’Etat béninois et de pouvoir bénéficier des avantages de l’accord de siège… », s’est réjouie la représentante pays de Cuso International, Ernestine Goundété Dénami à l’occasion de la cérémonie solennelle de signature du protocole d’accord de siège. Entre autres avantages liés à la reconnaissance et dont Cuso International pourra désormais bénéficier: les facilitations administratives, les exonérations fiscales et douanières, les mécanismes de suivi… Toutes choses qui permettront à Cuso International de mieux remplir sa mission aux côtés des communautés. «Les premières actions de Cuso au Bénin remontent à 2014 aux côtés de l’Association St Camille de Lellis, avec des coopérants qui, jusqu’à ce jour, accompagnent le centre dans le suivi thérapeutique des patients, la prise en charge psychosociale, la réinsertion professionnelle, les activités génératrices de revenus et les activités ludiques. Plus de 2 574 patients sont touchés directement pour 35 mille familles et communautés impactées », fait savoir la représentante pays de Cuso International Ernestine Goundété Dénami. Elle ajoute que Cuso accompagne le ministère de la Santé et l’Institut médico-social (Inmes) dans la formation des sages-femmes et autres prestataires de maternité sur les Soins obstétricaux et néonataux d’urgence (Sonu) et les soins de maternité respectueux (Smr). Ce partenariat avec l’Inmes a d’ailleurs permis d’inscrire dans les curricula de formation, les Soins de maternité respectueux. Cuso travaille également avec le ministère des Affaires sociales sur le projet de lutte contre les mutilations génitales féminines. «A ce jour, plus de 70 coopérants ont travaillé avec 7 partenaires locaux dans 20 communes réparties sur 8 départements du Bénin. Les secteurs impactés sont ceux de la santé, du social, de l’environnement et de l’agriculture », indique la représentante pays de Cuso International.
Pour le Secrétaire général du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération Hervé D. Djokpé, cette reconnaissance est le couronnement des actions de Cuso International au Bénin. C’est aussi la preuve que le gouvernement suit de près toutes les organisations qui participent effectivement au développement du Bénin. Tout en rassurant de la disponibilité de l’Etat béninois à accompagner Cuso International et à lui faciliter la tâche, Hervé D. Djokpé a invité l’organisation à toujours plus d’ardeur pour des actions efficaces.

LIRE AUSSI:  Mauvais accueil aux guichets de la Sbee: La vision pédagogique du Dg Jacques Paradis

Cuso, fidèle à sa vocation

L’histoire de Cuso International remonte à 1961 où un groupe de jeunes diplômés d’universités canadiennes rêvait d’un monde d’échanges et d’ouverture ; un monde où les conditions sociales des gens ne détermineraient pas leur avenir. Un monde où chaque être humain aurait la possibilité de réaliser son plein potentiel. C’est ainsi que naquit Canadian University Services Overseas (Cuso) (entendu Services universitaires des Canadiens à l’étranger). Les protagonistes de cette initiative étaient pour la plupart des enseignants, des infirmiers et des agronomes… Au fil des années, l’organisation s’est répandue et a drainé beaucoup de partenaires qui sont devenus à leur tour, des éducateurs, des professionnels de la santé et des fermiers. Aujourd’hui, les volontaires de Cuso sont des coopérants professionnels expérimentés qui s’investissent auprès des partenaires. « Cuso International est une Organisation non gouvernementale de nationalité canadienne qui apporte assistance aux pays en développement, à travers l’expertise de ses partenaires locaux et internationaux, ses généreux donateurs et de ses coopérants volontaires qualifiés qui s’investissent aux côtés des communautés à la base, principales bénéficiaires de nos actions », a expliqué Ernestine Goundété Dénami. Cuso est présente dans 21 pays dans le monde y compris le Canada, l’Afrique, l’Asie,l’Amérique latine et les Caraïbes. « Nos valeurs reposent sur le respect et l’intégrité dans une collaboration responsable ». Cuso Bénin est le plus jeune bureau des neuf pays bénéficiaires de l’organisation en Afrique; le Nigeria étant le plus ancien depuis 1961.