Signature de contrat pour l’étude géotechnique du Port de Cotonou: Les grands travaux d’infrastructures portuaires lancés

Par Paul AMOUSSOU,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Signature de contrat pour l’étude géotechnique du Port de Cotonou: Les grands travaux d’infrastructures portuaires lancés


En vue de la modernisation du Port de Cotonou, les travaux prévus par l’Autorité portuaire à travers son plan directeur prennent corps, notamment avec la signature, vendredi 15 novembre dernier, du contrat portant sur les travaux d’investigation géotechnique.

LIRE AUSSI:  Formalités réglementaires sur la plateforme portuaire: La douane présente ses nouveaux outils et facilités

C’est parti pour les travaux d’agrandissement et de modernisation du Port de Cotonou. Selon le plan directeur du port, ces travaux intègrent la création d’un nouvel terminal pour marchandise (vrac, cargo, etc.), mais aussi le déplacement de la traverse actuelle vers l’Est. A cet effet, les premières études ont été effectuées. Mais reste une investigation détaillée des conditions des sous-sols dans la zone de construction du Terminal, une exigence technique.
Dans cette perspective, un appel d’offres visant à recruter une entreprise a été lancé en mai 2019 par l’Autorité portuaire. Au terme du processus de son évaluation, attribution et de validation, la société CHEC (China Harbour Engineering Company) a été retenue comme prestataire pour effectuer les travaux d’investigation géotechnique. A savoir, 40 forages et essais SPT (Standard Penetration Test) sur mer et sur terre afin d’en extraire une cartographie détaillée de sous-sols présents ainsi que leurs caractéristiques physiques dans la zone du Terminal et du projet d’accès centralisé. Les résultats de ces travaux permettront de disposer de données techniques pour la construction dudit Terminal aux conditions du sous-sol et déterminer l’accès centralisé adapté.

LIRE AUSSI:  Sécurité intérieure du Bénin:La CAD informe d’une menace de Boko Haram

Un expert d’ingénierie maritime retenu

Ils sont nécessaires, à tout le moins, pour constituer les dossiers d’appel d’offres et notamment définir les offres techniques et financières. La société CHEC, de notoriété dans tous les aspects de travaux d’ingénierie maritime, a reçu feu vert pour commencer ces travaux. Cela s’est matérialisé par la signature, à Cotonou dans l’enceinte portuaire, du contrat, vendredi dernier, entre le directeur général du Port autonome de Cotonou, Joris Thys et le manager général de CHEC, Cheng Fang Li. La signature de cette convention marque le point de départ des grands travaux d’infrastructures portuaires, synonyme du développement du Port autonome de Cotonou tel que projeté. La société CHEC, présente dans plus de 80 pays, fort de son expérience et de sa technicité, dispose de quatre mois pour livrer les rapports de la campagne d’investigation.