Signature de contrats entre la Sopie et le Club Med: La transformation touristique d’Avlékété actée

Par Josué F. MEHOUENOU,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Signature de contrats entre la Sopie et le Club Med: La transformation touristique d’Avlékété actée

Signature de contrats entre la Sopie et le Club Med

Plus qu’une question de temps pour que la localité d’Avlékété dans la commune de Ouidah devienne un lieu de grande attraction pour les touristes venus des quatre coins du monde. Le Club Med va en effet y construire un village de vacances de haut standing. Ce mardi 5 octobre, le contrat devant permettre la réalisation de l’infrastructure a été signé entre les responsables dudit club et la Société des patrimoines immobiliers de l’Etat (Sopie).

LIRE AUSSI:  Construction de l’Académie francophone de tennis à Avlékété : les autorités présentent le site aux architectes


Le gouvernement béninois a décidé de relancer l’économie du pays en s’appuyant sur des secteurs stratégiques dont le tourisme. L’axe stratégique 4 du Programme d’action du gouvernement intitulé « Amélioration de la croissance économique » prévoit en son pilier 2 d’engager la transformation structurelle de l’économie. Pour ce faire, plusieurs projets de grande envergure ont été initiés. Ces projets ont pour but de développer l’offre culturelle, naturelle et touristique de la destination Bénin. Parmi eux le projet « Aménagement d’une station balnéaire d’exception à Avlékété » dans la commune de Ouidah. La réalisation de ce joyau est confiée au Club Med. Un groupe présent dans 32 pays et qui exploite un parc de près de 70 Resorts. Ce mardi 5 octobre, les responsables de ce groupe, présents à Cotonou depuis quelques jours dans le cadre d’une visite de travail, ont signé avec le gouvernement béninois deux contrats.
Le Bénin veut s’inscrire dans la philosophie du Club Med. C’est ce qui justifie les nombreux investissements consentis dans les domaines du patrimoine, de la culture et des infrastructures pour faire du pays une destination de rêve offrant un moment de bonheur à la clientèle en général et à celle du Club Med en particulier, estime le ministre en charge du Tourisme, Jean Michel Abimbola. Selon lui, le riche potentiel et l’exception culturelle qui caractérisent le Bénin méritent d’être révélés au monde entier. C’est ce à quoi le gouvernement s’attèle, en travaillant avec méthode à relever quatre principaux défis en vue de faire du tourisme une filière de développement économique créatrice de richesse et d’emplois. Il s’agit, indique-t-il, de structurer et requalifier l’offre touristique, d’engager un lourd investissement pour accroître et rendre compétitive l’offre, d’entreprendre des réformes structurelles et développer une main d’œuvre compétitive.

LIRE AUSSI:  Affichage de la Lépi: Désintérêt des populations d’Abomey et de Bohicon

Un projet de grande envergure

« Nous voulons contribuer au développement et au rayonnement économique des pays de l’Afrique et en faire des destinations à l’international… Nous sommes très heureux de contribuer ainsi au plan de développement sans précédent du Bénin à travers son programme qui vise à relancer durablement l’économie du pays grâce au tourisme érigé en axe de développement stratégique », a reconnu Henri Giscard d’Estaing, président directeur général du Club Med. L’autre ambition du Club, c’est de positionner le Bénin comme l’une des destinations touristiques phares de l’Afrique de l’Ouest. Cette ambition est portée au plus haut niveau de l’État par le président Patrice Talon, reconnait-il. « C’est dans cet esprit que nous voulons innover ici au Bénin », parce que le pays possède une formidable situation géographique et dispose d’autres atouts comme sa stabilité, son développement économique, une vie artistique et culturelle qui repose notamment sur son patrimoine exceptionnel, le berceau de la culture et de la civilisation vodoun, la diversité de ces paysages et un littoral exceptionnel, de même que des parcs naturels dans tout le pays. Pour Henri Giscard d’Estaing, « tout cela fait qu’au Bénin, on découvre un incroyable potentiel touristique que je souhaite faire découvrir à notre potentielle clientèle », souligne-t-il.
Pour le ministre Abimbola, au-delà de la cérémonie de signature des contrats, « nous célébrons une fois encore la grandeur de la vision de développement de notre pays ». Il ressort de ses explications que cette cérémonie intervient à la suite d’une longue procédure à l’issue de laquelle le gouvernement a satisfait à toutes les exigences pour l’obtention de la marque du Club Med qui a accepté de l’accompagner dans le processus de développement de ce village de vacances.
Avec la signature du contrat de gestion du Village de vacances d’ Avlékété et de celui de promotion et d’achat revente des forfaits séjour, c’est un tournant majeur qui intervient avec la détermination du chef de l’Etat de positionner le Bénin comme une destination prisée, apprécie-t-il. En effet, plus de 60 % de la clientèle du Club Med est étrangère et notre pays compte désormais faire partie des destinations les plus visitées par cette clientèle, espère le ministre. C’est fort de cela que le Bénin a choisi d’offrir des expériences uniques sur un site d’environ 25 ha situé en bord de mer à Avlékété dans la commune de Ouidah (à environ 20 km de Cotonou), entre l’océan Atlantique et la lagune d’Agouin longue de plusieurs kilomètres, offrant une double orientation et un linéaire de côte de plus de 600 m. Ce village de vacances est un complexe touristique de 330 chambres conforme aux standards de confort haut de gamme du Club Med 4 Trident avec un espace exclusive collection, précise-t-il. En misant sur ce projet avec un coût d’objectif de 50 milliards de F Cfa, le gouvernement lance un signal fort et affiche son pari pour le Label international de tourisme, assure-t-il?

LIRE AUSSI:  21e Journée internationale des personnes handicapées: Halte à la stigmatisation des « invalides » !