Signature du MCA 2: Plus de 200 milliards F CFA pour financer l’énergie

Par LANATION,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Signature du MCA 2: Plus de 200 milliards F CFA pour financer l’énergie


Nouveau tournant dans la coopération bénino-américaine ! Le Bénin a enfin décroché le second compact du programme américain du Millennium Challenge Account (MCA). La Maison Blanche a abrité hier mercredi 9 septembre, la cérémonie de signature du compact, co-présidée par Joe Biden, Vice-président des Etats-Unis, et Boni Yayi, président de la République du Bénin.

LIRE AUSSI:  Lycée EFE Montaigne : Macron en communion avec de jeunes sportives béninoises

Signer le deuxième compact du Millennium Challenge Account à la Maison Blanche, de surcroît dans la Salle du Traité amérindien, est un symbole fort pour la coopération bénino-américaine. En vedette, deux personnalités de haut rang: le président de la République du Bénin, Boni Yayi et le Vice-président des Etats-Unis d’Amérique, Joe Biden, témoins privilégiés d’un tournant important de l’axe de partenariat Washington-Cotonou. Au bas des documents, les signatures de Komi Koutché, ministre d’Etat en charge des Finances et de Dana Hyde, directrice exécutive du Millennium Challenge Corporation (MCC) ! Le round 2 du MCA vient donc d’être lancé, à la grande satisfaction des autorités béninoises qui se sont arrachées pour décrocher ce financement de développement assez colossal.
403 millions de dollars, soit plus de 200 milliards francs CFA d’appui sur 5 ans ! Le montant du financement et le défi qu’il entend attaquer ont de quoi susciter un réel soulagement au niveau du gouvernement béninois. « Il s’agit d’une marque d’amour et d’amitié du fait que le montant du second compact dépasse le premier », commente Boni Yayi qui évoque une première dans le partenariat MCC. Pour lui, la démocratie doit reposer sur trois piliers essentiels, à savoir les institutions fortes, crédibles et gérées par des hommes de qualité, la liberté qui suppose la sécurité des personnes, des biens et des capitaux. Le dernier pilier qui concerne les infrastructures remet la question de l’énergie au cours des enjeux de prospérité.
Boni Yayi indique donc que l’orientation exclusive du financement américain vers le secteur énergétique vient à point nommé pour induire une transformation qualitative de l’économie béninoise. « Les réformes permettront de soutenir l’autorité de régulation, des questions de tarification, d’ouvrir le secteur aux privés, avec des documents juridiques permettant de soutenir le partenariat public-privé », insiste-t-il. Les investissements attendus, confie le chef de l’Etat, devront permettre la mise en place d’une puissance installée d’environ 78Mw dont plus de la moitié dévolue à l’énergie renouvelable.

LIRE AUSSI:  Journée des professions judiciaires à Abomey:Le respect des règles déontologiques au menu

Prime à la démocratie béninoise !

« Le deuxième compact n’est pas automatique. Ce compact est une conséquence de votre leadership personnel qui a fait une différence énorme », soutient Joe Biden, Vice-président des Etats-Unis d’Amérique qui se réjouit de ce que les USA renforcent son partenariat avec un pays exemplaire en matière de démocratie et de libertés. « L’Afrique est un continent plein d’énergie de jeunesse et de promesses. Nous devons nous focaliser, créer des opportunités pour cette énergie, et donner aux jeunes des promesses », souligne-t-il.
Les résultats obtenus par le premier compact satisfont le numéro 2 de l’administration Obama qui indique que le programme américain a aidé à doubler les capacités du Port autonome de Cotonou. Toutefois, il reconnait que bien de défis restent à relever dont celui de l’énergie. Ce second compact du MCA constitue, à l’en croire le plus gros investissement de MCC dans le secteur énergétique et le plus important appui américain dans le sous-secteur des énergies renouvelables. Joe Biden affirme que MCA 2 viendra impacter toute la population béninoise en matière d’accès à l’électricité et aidera à mieux gérer les ressources publiques et promouvoir les investissements privés. «L’objectif d’Obama est d’assurer l’énergie pour l’Afrique, pas seulement à travers le MCC mais tous les véhicules à mobiliser pour amener la lumière à toutes les régions du continent. Nous sommes enchantés de renouveler ce partenariat grâce à votre engagement en faveur de la démocratie, la bonne gouvernance et de la lutte contre la corruption », conclut-il.

LIRE AUSSI:  Port de Cotonou : Un hub en quête de compétitivité

Un long fleuve agité !

Le second compact du MCA mobilise en faveur du Bénin environ 403 millions de dollars, soit plus de 200 milliards de francs CFA sur cinq ans, dont 28 millions de contribution nationale. Ce nouvel appui américain sera exclusivement dédié au secteur énergétique. Son objectif, c’est d’améliorer le cadre institutionnel et juridique et les investissements durables dans le secteur énergétique. Le partenariat public-privé se retrouve au cœur de ce dispositif de financement américain, notamment en matière d’infrastructures pour la production d’électricité et la distribution ainsi que l’électrification hors réseau pour les ménages pauvres et non desservies.
L’obtention de ce deuxième compact est l’aboutissement d’un long processus, ayant suscité parfois des controverses au sein de l’opinion béninoise. C’est depuis le 19 décembre 2012 que le Bénin a été qualifié pour poursuivre la formulation d’un deuxième programme du MCA qui finance des pays africains ayant fait des progrès en matière de démocratie et de bonne gouvernance. L’éligibilité définitive du pays a été prononcée le 10 décembre 2014. Le 5 mars dernier, un memorandum d’entente a été signé entre le gouvernement et le MCC sur les réformes dans le sous-secteur de l’énergie électrique. La signature hier du document consacrant le financement du programme sonne ainsi la fin d’un ballet diplomatique dont le peuple béninois en sort gagnant.

LIRE AUSSI:  Réalisation du fichier électoral :Les postes de réclamation de la LEIP introuvables à Porto-Novo

Tête-à-tête entre Boni Yayi et Joe Biden

Le Vice-président des Etats-Unis d’Amérique a eu hier, en marge de la cérémonie de signature du second compact du MCA, un tête-à-tête avec le chef de l’Etat béninois. Si rien n’a filtré de leurs échanges, le N°2 de l’Exécutif américain a effleuré dans son adresse les sujets qui lui tiennent à cœur, dont il devrait entretenir le président de la République. La priorité pour lui aujourd’hui, c’est la restauration de la sécurité dans la sous-région ouest-africaine, en l’occurrence la lutte sans merci contre la secte islamiste Boko Haram. Joe Biden a salué le leadership dont a fait preuve Boni Yayi dans la mobilisation de la communauté internationale contre le péril terroriste dans la bande sahélo-saharienne et son combat aux côtés des pays de la Commission du Bassin du lac Tchad pour mettre fin aux exactions de la secte islamiste Boko Haram. Le président de la République a rassuré son interlocuteur de l’envoi de 800 soldats béninois pour renforcer les rangs de la Force multinationale en création pour venir à bout de l’Etat islamique en Afrique de l’Ouest. Il a sollicité l’appui logistique et financier des Etats-Unis afin que la mission assignée à cette force soit couronnée de succès dans un délai bref.
Par Gnona AFANGBEDJI, Envoyé spécial à Washington